L’aéroport de Liège ouvre ses portes à un nouveau logisticien chinois

 06/08/2019  Philippe Van Dooren  News Logistics
L’aéroport de Liège ouvre ses portes à un nouveau logisticien chinois

Pour la première fois dans son histoire, l’entreprise spécialisée dans les biotechnologies chinoise ShengSheng Supply Chain Management, dont le siège réside à Shanghai, va s’exporter en dehors de la Chine et installera bientôt l’une de ses succursales à l’aéroport de Liège.

Face à ses concurrents français, hollandais, allemands et suisses, l’aéroport liégeois est parvenu à s’attirer les faveurs de l’entreprise chinoise, de par son dynamisme dans le secteur des biotechnologies, dans lequel ShengSheng se spécialise. La présence croissante de la Chine dans la province de Liège a également pesé dans la balance.

Avec ses 70 % de parts de marché dans le domaine de la biotechnologie en Chine, ShengSheng en est déjà l’un des acteurs les plus importants. Selon Le Soir, son implantation en Europe va non seulement lui permettre d’atteindre ce nouveau marché, mais également de faire transiter ses échantillons cliniques entre l’Europe et la Chine. L’entreprise chinoise n’a pas manqué d’être impressionnée par le foisonnement d’entreprises spécialisées dans la province de Liège : concentration qui s’explique par la présence en Wallonie du pôle de compétitivité BioWin.

Parmi les raisons qui ont motivé le choix de l’aéroport de Liège, la présence, dans ses environs, d’autres logisticiens et transporteurs chinois : on y retrouve, entre autres, Cainiao, Sinotrans, STO Express, ECDC Logistics. De même, l’aéroport de Liège est en contact direct avec 11 autres aéroports chinois, de quoi faciliter le transport des échantillons cliniques. Cette nouvelle implantation dans la province liégeoise relève d’une stratégie commerciale qui porte ses fruits : depuis de multiples années, l’agence wallonne à l’Exportation et aux Investissements étrangers Awex et le pôle de compétitivité Logistics in Wallonia travaillent main dans la main pour faire de la région wallonne un habitat favorable aux entreprises chinoises.

La succursale ne devrait pas tarder à être opérationnelle. Dans un premier temps, ce n’est pas moins d’une vingtaine d’emplois qui seront créés.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !