La Wallonie fusionne ses routes et ses voies navigables

 28/03/2019  Claude Yvens  Multimodal
La Wallonie fusionne ses routes et ses voies navigables

C’est lundi prochain que la Région Wallonne réalisera la fusion annoncée des structures chargées des routes (actuelle DG01) et des voies navigables (DG02).

Cette fusion de deux directions générales permettra à la Région Wallonne de mieux définir son plan stratégique de mobiité à l’horizon 2030. “Nous avons les trois mêmes donneurs d’ordres au sein du gouvernement wallon, nos interlocuteurs sont grosso modo les mêmes, et la Sofico (qui gère les grands travaux d’infrastructure sur le réseau structurant wallon, NDLR) est compétente à la fois sur le plan des routes et des voies navigables. Cette fusion nous permettra en outre de mieux planifier et de mieux harmoniser les investissements dans les pôles multimodaux, qu’il s’agisse de transport de marchandises ou de transport de personnes”, a expliqué hier Etienne Willame, directeur général de la mobilité et des Infrastructures au sein du Service Public de Wallonie.

Quelques jours après la création de cette nouvelle direction générale, la Région Wallonne inaugurera son nouveau centre de gestion du trafic Perex. Ce centre situé à Daussoulx (à l’intersection des autoroutes E42 et E411) reçoit de nouvelles attribution, dont la surveillance de tout le réseau de voies navigables en temps réel. S’appuyant notamment sur les 4100 kilomètres de réseaux de fibre optique déjà installés en Wallonie, le centre Perex 4.0 permettra de développer de nouveaux services aux usagers, comme la gestion dynamique des voies dédiées au co-voiturage, la gestion des panneaux à messages variables ou de nouvelles applications mobiles. Les outils informatique smis en place ont été également prévus pour gérer les futurs véhicules connectés.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !