La Wallonie augmente son investissement dans les infrastructures de transport

 12/04/2019  Claude Yvens  Economie, Autres fournisseurs
La Wallonie augmente son investissement dans les infrastructures de transport

Le Ministre Carlo Di Antonio a annoncé hier un important plan d’investissement de la Région wallonne pour ses infrastructures de transport. Entre 2019 et 2024, l’enveloppe sera de 1.52 milliard, soit 50 % de plus par an que lors du précédent Plan 2016/2019.

De ce montant, 300 millions EUR seront consacrés aux autoroutes, 792 millions EUR au réseau secondaire, 350 millions aux voies navigables et 78 millions aux sites propres pour les transports en commun. Comme l’a rappelé le ministre, ces investissements doivent contribuer à atteindre les objectifs que la Wallonie s’est fixés en matière de transfert modal (abaisser la part de la route de 82 à 75 % pour le transport de marchandises d’ici 2030 entre autres) et de sécurité routière.

Aucune nouvelle infrastructure routière n’est prévue à ce stade. Il n’est donc pas question de réaliser la liaison Cerexhe-Beaufays qui permettrait de clôturer le Ring de Liège. Le plus gros chantier est l’amélioration structurelle de la N5 au sud de Charleroi dans le cadre de l’itinéraire européen E420 vers Reims. Les autres projets concernent des réhabilitations en profondeur du réseau existant, avec quelques efforts particuliers pour supprimer l’un ou l’autre goulet d’étranglement (mise à quatre voies de la E40 entre Alleur et l’échangeur de Loncin par exemple). On remarque aussi que l’effort est cette fois beaucoup plus important sur le réseau secondaire, tant en termes de réhabilitation du revêtement que de sécurisation pour les usagers faibles.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !