La taxe kilométrique est lancée le 1er avril : que faire en cas de problème ?

 30/03/2016  Claude Yvens  Expertise Center
La taxe kilométrique est lancée le 1er avril : que faire en cas de problème ?

Puisque Viapass a réceptionné le système développé par Satellic hier, rien ne s’oppose plus au lancement de la taxe kilométrique ce vendredi. Voici comment faire face aux problèmes techniques qui se produisent.

Les enjeux politiques, économiques et juridiques ont prévalu : la taxe kilométrique sera bien lancée le 1er avril. Il subsiste néanmoins un certain nombre de problèmes techniques qui seront (ou pas) résolus par Satellic avant vendredi.

OBU défectueux

Rudolf Pospischil, CEO de Satellic, explique que les trois raisons les plus fréquentes qui expliquent les problèmes techniques rencontrés par les utilisateurs sont 1° le fait que l’utilisateur n’a pas activé l’OBU correctement, 2° l’utilisation d’un moyen de paiement non garanti et 3° la non correspondance entre les donénes d’immatriculation du véhicule. Il n’en reste pas moins que 80.000 OBU ont causé de réels problèmes techniques. 70.000 d’entre eux ont déjà reçu leur mise à jour logicielle, le solde sera, selon Satellic, en ordre pour vendredi. 2000 OBU devaient être remplacés, et, toujours selon Satellic, 90% l’ont été, le solde devant l’être avant vendredi. Si ce n’était pas le cas, il faudra compter sur la mansuétude des contrôleurs régionaux (qui commenceront bel et bien leur travail dès vendredi).

Déclenchement abusif

De nombreux utilisateurs signalent des cas où l’OBU se déclenche sur une route parallèle à une route taxée, voire sur des parkings privés. Dans ce cas, Satellic demande aux utilisateurs de contacter ses services (via support@satellic.be, aucune adresse spécifique n’étant prévue), mais ce ne sera possible qu’après réception de la première facture. « Pour le moment, nous n’envoyons un ‘detailed trip statement’ que tous les 15 jours, explique Rudolf Pospischil. On nous a demandé d’en envoyer un tous les jours, ce sera le cas en mai. » Dès réception de la plainte, Satellic s’engage à exclure les zones concernées ‘et, c’est l’un des grands avantages de la cartographie utilisée par Satellic), cela peut se faire à très bref délai (les modifications à la cartographie sont envoyées aux OBU ‘over the air’, par simple adaptation logicielle donc).

OBU non installé

Pour les utilisateurs qui n’ont pas installé d’OBU, aucune période de transition n’est prévue. « Nous avons contacté personnellement tous les possesseurs de poids lourds soumis à la taxe, explique Johan Schoups (CEO de Viapass), et tout le monde pouvait être au courant de ses obligations. Les trois régions sont prêtes à lancer les contrôles, et ce sera le cas. »

 

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !