La start-up Vengo (Hasselt) veut jouer les ‘Uber’

 13/12/2017  Claude Yvens  IT
La start-up Vengo (Hasselt) veut jouer les ‘Uber’

Vengo, une start-up basée à Hasselt, veut contribuer à augmenter le taux de remplissage des camions et fournir une solution de transport pratique aux particuliers et aux entreprises avec sa nouvelle plate-forme de marché.

Derrière Vengo, on trouve notamment Thomas Kauffmann, qui dirige également la société de transport Multitrans à Gingelom. “Mais Vengo est une initiative tout à fait séparée de Multitrans, nous a expliqué Kauffmann, outre le fait que j’y ai utilisé toute ma connaissance du monde du transport.”

Lancée tout d’abord dans la région de Hasselt, la plate-forme Vengo est prête à être lancée dans toute la Flandre, dans un premier temps. Elle s’adresse à tous les clients (particuliers comme entreprises), qui ont des marchandises à transporter, du colis au camion complet. Ils peuvent commander un transport via le site ou en utilisant une app Vengo sur laquelle les chauffeurs qui disposent de temps indiquent aussi leurs disponibilités. Vengo se positionne ainsi un peu entre les bourses de fret et les services à la Uber. “Mais nous n’acceptons comme transporteurs que des entreprises, pas des chauffeurs particuliers, insiste Kauffmann. Cela signifie que toutes les opérations de transport sont réalisées sous CMR et assurées en tant que telles. Vengo ne joue pas le rôle d’expéditeur, mais nous pouvons proposer au client des services comme une assurance complémentaire.”

En 2017, Vengo a déjà ainsi assuré un millier d’opérations de transport.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !