La liaison ferroviaire de Volvo avec la Chine s’effectue dans les deux sens

 08/07/2019  Philippe Van Dooren  News Logistics, Multimodal
La liaison ferroviaire de Volvo avec la Chine s’effectue dans les deux sens

Le premier train transportant des voitures Volvo a quitté Gand en direction de Xi’an en Chine. Le train est arrivé plus tôt cette semaine depuis la Chine, entièrement chargé de Volvo chinoises destinées au marché d’Europe de l’Ouest. Cela fait un certain temps déjà que les voitures sont acheminées en Belgique par voie ferroviaire depuis les usines Volvo en Chine. Ce qui est nouveau, c’est que les voitures sont maintenant aussi transportées dans l’autre sens.

Grâce à la nouvelle liaison ferroviaire, quelque 10 000 Volvo seront transportées de Gand en Chine cette année. Et 13 000 voitures depuis la Chine vers la Belgique. À l’avenir, quelque 25 000 voitures seront transportées chaque année de Gand en Chine et inversement. Le train part deux fois par semaine.

Le trajet dure 22 jours. Selon Stefan Fesser, PDG de Volvo Car Gent, le délai de livraison aux clients en Chine sera réduit de moitié par rapport à la combinaison bateau-camion (trajet jusqu’au port de Shangai, puis, du port de Shanghai à Xi’an). Le train est non seulement plus rapide, mais aussi moins cher et plus respectueux de l’environnement que le transport par bateau.

Lineas transporte, grâce à un train roro, les voitures de Gand jusqu’en Pologne, à la frontière biélorusse. Ils y sont déchargés et placés dans des conteneurs parce que la différence de largeur des voies en Russie empêche les wagons roro de poursuivre leur trajet.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !