La France et l’Espagne adoptent la lettre de voiture électronique

 15/03/2017  Claude Yvens  Economie, enews
La France et l’Espagne adoptent la lettre de voiture électronique

Après avoir organisé le premier transport transfrontalier sous CMR électronique, la France et l’Espagne viennent de franchir une nouvelle étape vers la digitalisation du transport routier, en transport national cette fois.

Dans ces deux pays, la lettre de voiture nationale couvre respectivement 90 et 65 % des marchandises transportées. Pour Umberto de Pretto, Secrétaire général d’IRU : « La dématérialisation des lettres de voiture nationale et transfrontalière marque véritablement le début d’une nouvelle ère pour les opérations de transport. Nous avons hâte que d’autres couloirs commerciaux utilisent à leur tour des systèmes numériques et que des lancements de ce type soient effectués dans d’autres pays au cours des prochains mois. Les lettres de voiture numériques contribuent à une plus grande efficacité et transparence des opérations de transport. »

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !