La Flandre veut augmenter le tarif de la taxe kilométrique pour les 32 tonnes

 09/10/2019  Claude Yvens  Economie
La Flandre veut augmenter le tarif de la taxe kilométrique pour les 32 tonnes

L’examen des épures budgétaires du nouveau gouvernement flamand fait apparaître un projet d’augmentation du tarif de la taxe kilométrique pour les camions de plus de 32 tonnes et une diminution de moitié du tarif pour les moins de 12 tonnes.

Dans un premier temps, le nouveau ministre flamand du budget (Matthias Diependaele, N-VA) estime que les recettes de la taxe kilométrique vont baisser de 2 millions d’euros en 2019, suite au remplacement de camions anciens par des Euro 6. Cet effet de verdissement est estimé à 0.8 % pour les années suivantes, un chiffre à moduler en fonction de l’évolution du produit intérieur brut.

A partir de 2020, le gouvernement flamand prévoit d’augmenter de 2 centimes par kilomètres le tarif d’application sur les véhicules les plus lourds. Dans le même temps, le tarif serait réduit de moitié pour les camions légers de moins de 12 tonnes. selon les derniers chiffres fournis par Viapass, les 32 tonnes et plus génèrent 87.97 % des recettes de la taxe kilométriques, et les moins de 12 tonnes n’en génèrent que 3.46 %. Le solde de cette mesure serait donc largement positif pour les finances régionales flamandes, selon Diependaele : 29 millions de boni en 2020, et de 57 à 63 millions par an à partir de 2021. Ce qui est donc présenté comme une mesure destinée à améliorer la mobilité ressemble donc davantage à une forme de rage taxatoire.

C’est d’ailleurs l’avis de la Febetra qui n’a pas de mots assez durs pour qualifier ce projet : “Nous ne croyons pas du tout que le gouvernement flamand choisisse la bonne solution pour réduire les files. Il ne s’agit que d’une simple augmentation des taxes qui pèsent sur les véhicules les plus lourds, déguisée en mesure de mobilité. Le gouvernement flamand est bien naïf s’il pense que cette mesure améliorera la mobilité. Il n’y a que le déploiement d’une taxe kilométrique pour tous les véhicules qui puisse avoir un effet positif sur notre mobilité, mais ce point est, hélas, totalement absent de l’accord de gouvernement”, constate Philippe Degraef, le directeur de la Febetra.

Compétence régionale

La Flandre est en tout cas compétente pour appliquer ce type de décision. La seule obligation qui est lui est faite est d’informer les deux autres régions d’un changement de sa structure tarifaire. Selon nos informations, il se pourrait que ce soit déjà le cas lors de la prochaine réunion du conseil d’administration de Viapass qui se tient mardi prochain. Dans ce cas, la nouvelle structure tarifaire pourrait entrer en vigueur quatre mois plus tard.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !