La Flandre subsidie les équipements de sécurité

 06/02/2017  Claude Yvens  Economie, enews
La Flandre subsidie les équipements de sécurité

C’était une des promesses du gouvernement flamand au titre de compensation à la taxe kilométrique : les transporteurs qui investissent dans des systèmes de sécurité non obligatoires pourront les faire subsidier à hauteur de 100.000 euros maximum par entreprise.

Le ministre Ben Weyts en a fait l’annonce hier : les investissements des entreprises de transport dans des équipements de sécurité non obligatoires (pas question de simples rétroviseurs anti angle mort par exemple) pourront être subsidiés à hauteur de 80 %, avec un montant maxi de 100.000 euros par entreprise. Le système sera opérationnel à la mi-2017, mais avec effet rétroactif au 1er janvier 2017.

Les systèmes subsidiés

  • Intelligence Speed Assistance
  • Cruise Contol
  • Lane Change Assistance
  • Lane Keeping Assistance
  • Adaptive Front Lightning Systems
  • systèmes de communication Vehicle-to-Infrastructure (V2I)
  • Alcolock
  • systèmes de roue libre
  • systèmes favorisant la vision de nuit
  • systèmes d’affichage ‘tête haute’
  • systèmes de navigation
  • systèmes de soutien à la lettre de voiture éledctronique
  • systèmes de soutien à la conduite autonome et au platooning
  • boîtes de vitesses automatisées
  • analyse du style de conduite et assistants à la conduite
  • ralentisseurs
  • Intarder
  • mesures de la charge à l’essieu
  • assistance à la marche arrière et au parking
  • caméras anti angle mort et autres systèmes de détection de l’angle mort
  • Tyre Pressure Monitoring Systems (TPMS)
  • systèmes de gonflage automatique des pneus
  • bloqueurs de GSM
  • airbags de toit
  • éclairage supplémentaire de marche arrière
  • contrôle au sol des opérations de citernes

Pour tout savoir sur Brigade, rendez-vous sur notre Transport & Van In Belgium Directory !

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !