La Flandre présente un plan de soutien à 40 millions UPDATE

 24/10/2016  Claude Yvens  Economie
La Flandre présente un plan de soutien à 40 millions UPDATE

Le ministre flamand Ben Weyts a présenté aujourd’hui un plan de soutien au secteur du transport pour lequel un budget annuel de 40 millions EUR a été débloqué.

Le transport est parfois une nuisance pour la Flandre, et c’est pour cela que nous lui demandons une juste contribution via la taxe kilométrique, mais il crée aussi de la valeur ajoutée, et à ce titre il mérite d’être soutenu”, déclare Weyts. Le gouvernement flamand a donc conçu un paquet de mesures pour un total annuel de 40 millions EUR. Il résulte de la collaboration des ministres Philippe Muyters (Travail), Hilde Crevits (Enseignement) et Weyts (Mobilité), après consultation du secteur.

Formation

Weyts veut éviter que les entreprises flamandes soient obligées de recourir à de la main d’oeuvre étrangère parce qu’il n’y a pas assez de candidats aux postes à pourvoir. Il annonce donc 200 postes supplémentaires en formation individuelle (IBO), soit des formations pratiques qui permettent à des demandeurs d’emploi flamands de découvrir un métier sur le terrain pendant quelques mois. Ces formations sont accessibles même aux personnes sans permis C. La région va aussi acheter deux nouveaux simulateurs de conduite et investir pour attirer davantage de candidats au métier de chauffeur. Les écoles secondaires qui organisent des formations au métier de chauffeur pourront bénéficier d’un remboursement intégral de leurs fraisde carburant.

Subsides

Les investissements dans (notamment) des systèmes d’assistance à la conduite ou des pneus à faible résistance seront désormais subsidiables à  80%. Les mesures qui rendent possibles les livraisons silencieuses ou en dehors des heures de pointe seront stimulées (pompes ou chariots silencieux p.ex. ).

Révision de la prime écologique

La liste des véhicules ‘verts’ qui peuvent faire l’objet d’une prime va être élargie, afin de stimuler encore plus de nouvelles technologies. Le soutien aux PME qui investissent dans ces technologies innovantes passe de 10% du surcoût à 50%. Les technologies suivantes peuvent en bénéficier :
– CNG monocarburant
– LNG monocarburant
– véhicules hybrides

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !