La Commission dénonce l’accord sur le cabotage

 24/12/2019  Claude Yvens  Réglementation
La Commission dénonce l’accord sur le cabotage

La Commission européenne critique fortement deux dispositions du Paquet Mobilité sur lequel un accord avait été trouvé a été trouvé entre la présidence finlandaise du Conseil de l’Union Européenne et le Parlement Européen. Les nouvelles règles définissant le cabotage seraient contraires aux objectifs de décarbonisation exprimés dans le Green Deal d’Ursula Von der Leyen.

C’est le media français Contexte, relayé par Le Soir, qui a relevé le fait dans une communication de la Commission datant du 17 décembre dernier : le retour obligatoire du véhicule dans son pays d’immatriculation toutes les huit semaines ne serait pas compatible avec le Green Deal, et la Commission regrette également le manque de soutien au transport combiné. Le vice-président de la Commission a annoncé que la Commission va évaluer l’impact environnemental, climatique et sur le marché intérieur, de ces deux aspects : “Après les études d’impact, [elle] utilisera, si nécessaire, son droit de proposer des initiatives législatives ciblées, avant que les deux mesures n’entrent en vigueur.”

Contexte souligne également que la nouvelle Commissaire aux transports, la Roumaine Adina Valean, endosse dans cette pièce le rôle de porte-parole des pays de l’est, opposés à toute forme de limitation du cabotage. Et il est piquant de constater que les pays d’Europe centrale utilisent l’argument écologique pour s’opposer aux nouvelles règles portant sur le cabotage, eux qui renâclent à s’engager sur des dispositions autrement plus importantes en matière de réduction des émissions de CO2.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !