La blockchain a-t-elle une valeur ajoutée par rapport aux meilleures solutions track & trace ?

 19/02/2018  Philippe Van Dooren  News Logistics, ICT & Aménagement de magasins
La blockchain a-t-elle une valeur ajoutée par rapport aux meilleures solutions track & trace ?

La technologie blockchain est aujourd’hui souvent présentée comme la technologie préférée pour sécuriser le trafic de données dans la supply chain. Surtout dans des secteurs tels que l’alimentation, les produits chimiques et les sciences de la vie. Mais est-ce une tendance ou un battage médiatique ?  Et quelle est la valeur ajoutée de cette technologie par rapport aux solutions ultramodernes track & trace existantes ?  Un projet du VIL, en collaboration avec neuf entreprises.

Le nouveau projet du VIL, “Blockchain in supply chains”, vise à déterminer cette valeur ajoutée dans les chaînes d’approvisionnement complexes et fragiles. « Les applications actuelles et futures de blockchain ainsi que les systèmes track & trace seront cartographiés et analysés. Nous développerons alors un scénario idéal pour certains secteurs », déclare Jan Merckx, chef de projet au VIL.

Neuf entreprises participent au projet : Atlas Copco, BCTN, bpost, Colruyt, H. Essers, Gosselin Group, Lineas, Molenbergnatie et Randstad. « Ces entreprises sont toutes engagées dans la numérisation de grande envergure. Ensemble, elles veulent explorer les possibilités de la blockchain en logistique », explique Merckx.

« Gosselin Logistics opte résolument pour une numérisation plus poussée et participe ainsi au projet de blockchain. Nous voulons comprendre son impact sur la collaboration des entreprises et réduire les incertitudes dans leur supply chain. En collaborant avec les différentes entreprises, nous pouvons concevoir des solutions bénéfiques pour nos clients et nous-mêmes », ajoute Karen Van Brussel, responsable de la supply chain chez Gosselin Group.

Retrouvez davantage de détails sur la blockchain et son impact sur la supply chain dans la prochaine édition de Link2Logistics Management.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !