La Belgique lance ‘L’Alliance Routière’ avec 8 autres états-membres

 01/02/2017  TransportMedia  Réglementation
La Belgique lance ‘L’Alliance Routière’ avec 8 autres états-membres

Aujourd’hui, le Ministre Fédéral de la Mobilité, François Bellot, participe à une réunion ministérielle à Paris dans le but de lancer ‘L’Alliance du routier’. Cette initiative vise à lutter contre le dumping social et à favoriser une concurrence loyale.

Début 2016, la Belgique avait adopté un ‘Plan pour une concurrence loyale dans le secteur du transport’ qui prévoit des actions aux niveaux national, Benelux et européen. Le Plan était le résultat d’une concertation entre ministres, administrations, fédérations patronales et syndicats.

En septembre 2016, huit Etats membres (Autriche, Belgique, Danemark, France, Allemagne, Italie, Luxembourg et Norvège)  ont envoyé une lettre commune à la Commissaire européenne aux Transports, Violeta Bulc. Les Ministres y sollicitaient à la Commission de mener une action afin de garantir une concurrence loyale en matière de transport routier. Ces 8 états-membres, complétés par la Suède, vont aujourd’hui plus loin.

Ils visent les objectifs suivants :

–       Faire converger les différentes mesures nationales d’application en matière de réglementation européenne ;

–       Améliorer les pratiques de contrôle ;

–       Définir des positions communes pour lutter contre le dumping social et favoriser la concurrence loyale.

« Ce mémorandum de 9 états européens représentera donc une opportunité pour nos États de réaffirmer qu’une ouverture plus poussée du transport routier de marchandises ne sera acceptable que lorsqu’une harmonisation européenne aura préalablement été réalisée sur le plan social, accompagnée d’une série d’autres mesures, notamment en matière d’interprétation des règles et de contrôle » a déclaré François Bellot.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !