L’express se rabat sur la route

 19/04/2010  Claude Yvens  Economie

Suite à la fermeture d´une bonne partie de l´espace aérien européen, les quatre intégrateurs tentent de maintenir un niveau de service minimal en transférant autant que faire ce peut certains trafics vers la route. Ce matin, DHL, Fedex et UPS publiaient sur la page d´accueil de leur site internet un avertissement sur les interruptions de service dues au nuage de cendre islandais, UPS et Fedex y intégrant même une remarque les dégageant de toute obligation de remboursement face à ces circonstances imprévues.

Les opérations normales de collecte se poursuivent comme prévu chez UPS, Fedex et TNT, où l´on signale que le hub de Liège reste accessible et que le volume de colis entrants a été normal vendredi et samedi. D´une manière générale, les réseaux routiers des quatre intégrateurs ont été renforcés depuis jeudi, sans pouvoir nécessairement garantir les délais de livraison habituels. « Durant le week-end, nous avons ajusté la capacité de notre réseau routier pour transporter les volumes intra-européens de jeudi et de vendredi, et la majorité de ces colis auront été livrés avant ce soir, indique-t-on chez UPS.

En ce qui concerne les trafics vers la Grande-Bretagne, TNT annonce être en mesure de les garantir grâce à un accord spécifique avec Eurotunnel. La situation est plus compliquée pour les flux intercontinentaux, où les aéroports du sud de l´Europe sont lourdement mis à contribution. Les hubs des quatre intégrateurs sont tous fermés pour l´instant : Cologne pour UPS, Leipzig pour DHL, Liège pour TNT et Paris CDG pour Fedex. Tant les appareils que les équipages sont maintenus en état d´alerte afin de reprendre les vols à mesure que certains aéroports sont à nouveau en état de fonctionner.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !