Knauf étudie la rentabilité de la voie navigable entre Wielsbeke et Bruxelles

 05/12/2017  Philippe Van Dooren  News Logistics, Multimodal
Knauf étudie la rentabilité de la voie navigable entre Wielsbeke et Bruxelles

Knauf a lancé un projet-pilote afin d’étudier la rentabilité du transport de palettes par voie d’eau entre l’usine de Wielsbeke (Courtrai) et Bruxelles. Dans ce cadre, la société de navigation intérieure Shipit a déjà transporté deux chargements de palettes composées de blocs de gypse destinés au site de construction de Canal Wharf. Il s’agit d’un nouveau complexe d’appartements construit par Valens à un jet de pierre du Quai des Péniches le long du dock Beco dans le port de Bruxelles.

La péniche ‘Oorderdam’, qui est équipée de sa propre grue de chargement/déchargement, a déjà effectué deux trajets. Dans les prochains mois, trois autres transports seront encore organisés. Le projet étudie la rentabilité du transport de palettes par voie d’eau en guise d’alternative écologique au transport routier. “A titre comparatif, un bateau d’une charge utile de 1.200 tonnes correspond à 50 poids lourds sur la route”, déclare Antoon Desmet, head Internal Sales & Logistics de Knauf-Isolava.

En Belgique, les principaux sites de production de Knauf sont stratégiquement situés le long des voies d’eau : celui d’Engis près de Liège le long de la Meuse, et celui de Wielsbeke le long du canal Roulers – Lys. L’an passé, le groupe a transporté 422.290 tonnes par la voie d’eau. Ces 325 transports ont remplacé 14.000 poids lourds. Il s’agissait surtout de produits semi-finis et de matériaux bruts. Le transport de charges palettisées est plus difficile à organiser. L’Oorderdam, un bateau qui est conçu pour cela, navigue régulièrement pour Knauf, notamment entre Wielsbeke, Utrecht et Engis. Le chargement est alors constitué de palettes avec des sacs de poudre de gypse. La société teste donc maintenant aussi le transport de blocs de gypse.

Un article sur la stratégie de Knauf en matière de navigation intérieure a été publié plus tôt cette année dans le magazine Link2Logistics Management numéro 42.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !