« Je suis pleinement confiant pour 2018 » #1 : Joris Nauwelaerts (Mervielde)

 16/01/2018  Timothy Vermeir  Economie
« Je suis pleinement confiant pour 2018 » #1 : Joris Nauwelaerts (Mervielde)

« 2017 fut une année chargée sans réelle période creuse. Après l’été, la demande venant de l’industrie fut même très importante », se réjouit Joris Nauwelaerts (Business Development Manager chez Transport Mervielde).

Cette demande est venue des clients existants qui ont eu besoin de davantage de transport, mais aussi de nouveaux clients. L’entreprise a même dû de temps à autre, par honnêteté, refuser à certains clients des missions supplémentaires, « même si nous essayons de n’en refuser aucune », déclare-t-on chez Mervielde. Ce que 2018 va apporter ? « En ce moment, nous n’avons encore reçu aucun signal de nos clients indiquant que l’an prochain sera moins bon », déclarait notre interlocuteur début décembre (tous les interviews de cet article ont eu lieu à ce moment-là, ndlr).

Une demande croissante ne signifie toutefois pas que les marges augmentent elles aussi. « Notre rendement reste sous pression, et je ne m’attends pas à de grands changements sur ce plan. Nous participons souvent à des tenders et, au milieu de la période contractuelle, vous ne pouvez pas adapter le prix parce que la demande croît. Et lorsqu’un nouvel appel d’offres doit être négocié, vous remarquez à chaque fois qu’il faut jouer serré et que les entreprises ne veulent surtout pas perdre leurs volumes. »

Chez Transport Mervielde aussi, la qualité des chauffeurs est importante. L’entreprise, qui effectue surtout des transports en citernes pour l’industrie pétrochimique, s’inquiète du faible afflux. « De plus, il y a un ‘filtre’ supplémentaire chez nous dans la mesure où nous cherchons des chauffeurs qui savent manipuler nos liquides, qui peuvent communiquer avec des opérateurs… Nous avons aussi souvent besoin de chauffeurs ADR. » L’entreprise ne peut donc pas croître plus vite que sa capacité à attirer des chauffeurs.

 

« Notre rendement reste sous pression, et je ne m’attends pas à de grands changements sur ce plan. » (Joris Nauwelaerts – Mervielde)

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !