Jan de Rijk Logistics : le Brexit n’est pas le seul problème en Europe

 14/07/2016  Claude Yvens  Economie
Jan de Rijk Logistics : le Brexit n’est pas le seul problème en Europe

Jan de Rijk Logistics ne ressent pas encore les conséquences négatives du Brexit, mais son CEO Sebastiaan Scholte, il y a d’autres problèmes qui touchent le secteur logistique, à commencer par

“Pour l’instant, il ne se passe pas grand chose, mais le pire pour nous, c’est l’incertitude. La France a déjà déclaré qu’elle pourrait ouvrir les frontières aux immigrants si le Royaume-Uni quittait l’UE. Cela provoquerait de nouveau des files au tunnel, et avec nos 20,000 traversées par an, cela nous poserait un problème.
Il faut absolument signer de nouveaux accords commerciaux, et de préférence sur le modèle norvégien, sinon les volumes commerciaux vont baisser, et nous le ressentirons”, explique Scholte.
“Les Britanniques ont voté Brexit pour protester contre ‘Bruxelles’ et sa bureaucratie. D’autres en souffrent, mais ce sont aujourd’hui les populistes de gauche comme de droite qui s’en servent pour revendiquer le protectionnisme. Cela ne mènera à rien. Pour l’économie mondiale, pour l’emploi, il importe de favoriser le libre commerce d’une manière honnête. Le protectionnisme freine l’innovation. Je suis donc pour une intégration européenne, mais d’une manière rapide, efficace et honnête. Pensons par exemple à un seul système douanier, à la digitalisation, à un sreul boîtier de péage…”

Les conséquences du Brexit seront l’un des sujets traités lors du salon Transport & Logistics du 29 november au 1er décembre au Rotterdam Ahoy.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !