[INTERVIEW] “Logiconomi ? Il s’agit tout simplement de notre façon de penser”

 10/03/2016  Yannick Haesevoets  Economie, Contract Logistics
[INTERVIEW] “Logiconomi ? Il s’agit tout simplement de notre façon de penser”

Avant le CeMAT 2016, Matthias Fischer, Président et CEO de Toyota Material Handling, apporte certaines réponses quant aux opérations de l’entreprise, à sa philosophie et à la manière dont elle s’est développée depuis le dernier salon de Hanovre.

Quels sont les principaux résultats de Toyota en Europe depuis le dernier salon ?

Matthias Fischer : “Nous avons poursuivi notre plan, qui est de refléter également ici en Europe la position de leader du marché qu’occupe le Toyota Material Handling Group dans le monde. La croissance de nos parts de marché s’est poursuivie, et nous pensons que nous nous situons maintenant à un niveau similaire à celui des deux autres entreprises principales du marché européen. Nous sommes particulièrement fiers d’avoir réalisé cette croissance tout en conservant une forte rentabilité – ce qui signifie que nous pouvons continuer à investir dans des produits et services répondant spécifiquement aux besoins des clients européens”.

Comment le marché s’est-il développé ?

Matthias Fischer : “Nous avons constaté une forte relance du marché depuis la crise financière, et les signaux indiquent que la croissance se poursuivra. Simultanément nous constatons que nos clients recherchent des améliorations continues de leurs opérations de manutention, afin d’améliorer la sécurité, la rentabilité, les niveaux de fiabilité et d’utilisation, l’utilisation de l’énergie, la productivité, etc. Ce sont les domaines sur lesquels nous avons porté beaucoup d’attention”.

Quels sont les plans de Toyota pour 2016 ?

Matthias Fischer : “Nous occupons le même emplacement qu’en 2014, et il ne m’est pas possible d’identifier un temps fort unique pour le salon de cette année. L’éventail de ce que nous proposons aujourd’hui est très vaste, et nous devons répondre aux attentes de nombreux clients différents. La présentation de notre T-motion reflète notre nouvelle approche, où nous cherchons à améliorer la manière de déplacer des objets sans fourches. L’automatisation est une chose primordiale, l’accent étant mis sur la simplicité – et nous nous intéressons également à l’avenir par le biais de nouveaux concepts de chariots”.

Que cela signifie pour les visiteurs qui souhaitent voir les chariots à fourches les plus récents ?

Matthias Fischer : “Nous allons bien entendu présenter nos chariots les plus récents – des modèles pour entrepôt et à contrepoids – et l’un des points importants est que nous sommes maintenant capables de proposer des batteries lithium-ion pour toute notre gamme électrique – ce qui fait de nous le leader du marché pour cette technologie. Nous disposons aussi d’une nouvelle énergie, la technologie des piles à combustible – disponible dès à présent”.

Pouvez-vous nous donner votre définition du mot Logiconomi ?

Matthias Fischer : “Il s’agit simplement de notre façon de penser – notre philosophie, si vous préférez. Toyota jouit d’une excellente réputation dans le développement de nouvelles approches commerciales, la plus connue étant le Toyota Production System – dont nous présenterons un détail au CeMAT. Il a servi de base à ce que l’on appelle la fabrication rationalisée, et nous traduisons maintenant cette approche pour développer une logistique rationalisée. Nous savons que nos clients désirent les solutions logistiques les plus efficaces (ou rationalisées) et qu’ils désirent également abaisser le coût total de fonctionnement. Le terme Logiconomi décrit très bien ceci. Nous collaborons avec des clients, des fournisseurs et des experts du secteur pour rechercher continuellement des améliorations à développer et mettre sur le marché“.

Quelle est l’importance de l’Europe pour Toyota Group dans son ensemble ?

Matthias Fischer : “Il s’agit incontestablement du marché le plus important, pour deux raisons. Premièrement parce que, en termes d’unités vendues, il s’agit du marché continental le plus vaste du monde, et également parce que l’approche de la logistique en Europe définit la norme à suivre pour le reste du monde – en termes de sécurité, de productivité et de rentabilité. C’est pourquoi nous développons des produits et services spécifiquement pour nos clients européens. C’est également l’une des raisons pour lesquelles nous continuons à investir dans des ressources de recherche, de développement et de fabrication ici en Europe. La production de plus de 95% de nos ventes européennes ici en Europe est une indication claire de notre engagement sur le marché”.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !