Il n’y a jamais eu autant de transporteurs belges

 16/01/2019  Claude Yvens  Economie
Il n’y a jamais eu autant de transporteurs belges

Selon les chiffres qui viennent d’être fournis par l’ITLB, il avait 9329 entreprises belges de transport officiellement enregistrées au 1er janvier 2019. C’est un record absolu depuis l’an 2000.

Le nombre d’entreprises de transport avait baissé jusqu’à 8336 en 2014, mais l’embellie économique a ensuite fait son oeuvre, jusqu’à ce nouveau record de 9329. Sur les dix dernières années, on remarque une croissance particulièrement forte du nombre d’entreprises en ordre de licence à Bruxelles (+ 76 %), malgré l’augmentation spectaculaire du nombre de faillites dans cette région. Ou peut-être l’augmentation du nombre de faillites est-il justement une conséquence directe de l’augmentation des créations d’entreprises…

Autre record enregistré par l’ITLB : 71.357 véhicules roulent sous le couvert d’une licence de transport, soit 19 % de plus qu’en 2000 et 10 % de plus qu’en 2018. Ces chiffres sont spectaculaires et s’expliquent par trois phénomènes dont il est difficile de discerner le poids relatif : la croissance naturelle des volumes de transport, le retour à une immatriculation belge de véhicules qui avaient été délocalisés et… la politique de Bpost (une entreprise qui dispose bel et bien d’une autorisation de transport), où la totalité du parc, même les utilitaires légers, passe progressivement dans la base de données du SPF Mobilité. Cela concerne aujourd’hui 7499 véhicules.

Sus aux idées reçues !

Michael Reul, directeur de l’UPTR, constate par ailleurs une certaines homogénéité entre les régions : “La structure des entreprises est quasi identique entre la Flandre et la Wallonie. En effet, 89 % des entreprises ont maximum 15 camions en Flandre, contre 91 %  en Wallonie et 80 % des entreprises ont maximum 7 camions en Flandre, contre 82 %  en Wallonie. 37 % des transporteurs, wallons comme flamands, sont des transporteurs indépendants. De quoi torde le cou à certaines idées reçues : l’image du ‘gros’ transporteur flamand ‘contre’ le ‘petit transporteur wallon’ est donc complétement erronée.”

 

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !