Transportmanagement.be

Hilde Crevits positive sur la première phase du projet PIEK

 23/01/2012  Yannick Haesevoets  Economie
Hilde Crevits positive sur la première phase du projet PIEK

Le programme PIEK, qui a testé les livraisons silencieuses dans plusieurs villes flamandes, vient de recevoir une évaluation positive. Selon le cabinet de la ministre flamande de la Mobilité, Hilde Crevits, l’expérience des livraisons en avant- et en après-journée a amélioré les relations entre les magasins et le voisinage, tout en permettant des économies de carburant et de temps. Les magasins participants de Colruyt et de Delhaize seront dès lors rejoints par d’autres enseignes pour cette deuxième phase.

Les ingrédients de base du programme PIEK sont repris du programme homonyme développé aux Pays-Bas. En pratique, des villes autorisent les livraisons aux commerces en dehors des heures habituelles, à la condition que les transporteurs travaillent avec des véhicules et du matériel de manutention silencieux. L’opération menée chez nos voisins du nord a d’ores et déjà amélioré l’efficacité et la durabilité de la distribution urbaine. La version flamande lancée au milieu de l’année 2010 par Hilde Crevits à Anvers, Brasschaat, Geel, Gand, Hasselt, Courtrai, Ninove, Vilvorde et Louvain offre également de nombreux avantages. Selon son service de presse, “aucune nuisance sonore n’a été signalée lors des livraisons réalisées entre 6 et 7 heures ou entre 19 et 23 heures. Les rapports entre les magasins et leurs voisins se sont également sensiblement améliorés”. Les chauffeurs qui ont participé à l’expérience témoignent pour leur part “d’une baisse de leur niveau de stress”.

Les fédérations professionnelles Febetra et TLV (Transport en Logistiek Vlaanderen) ont signé aujourd’hui les plans de la deuxième phase du projet. En marge de cet accord, Comeos, la fédération pour le commerce et les services, a mentionné que de nombreux détaillants souhaitent avoir l’opportunité de participer au projet.

“Je constate avec satisfaction que le projet PIEK a rempli ses promesses, et qu’il va être suivi d’une deuxième phase”, conclut Hilde Crevits. “J’espère maintenant que nous pourrons continuer à l’étendre au sein des secteurs du commerce de détail et du transport.”

Copyright photo : Joris Bulcke