H. Essers pose la première pierre de son Dry Port Genk

 26/02/2018  Claude Yvens  Contract Logistics
H. Essers pose la première pierre de son Dry Port Genk

H. Essers est le premier investisseur privé à concrétiser un projet de reconversion de l’ancien site de Ford à Genk. Le logisticien limbourgeois va y créer 50 emplois d’ici le mois de novembre, et envisage jusqu’à 420 emplois à terme.

Avec Haven Genk, H. Essers est l’un des deux concessionnaires retenus pour les 50 hectares qui ont été acquis par la Flandre pour le compte de De Vlaamse Waterweg. Sur les 23 hectares qu’il a obtenus, H. Essers compte investir à terme 80 millions EUR pour construire 160.000 m2 d’entrepôts, ce qui pourrait mener à la création de 420 emplois. Pour parvenir à ce résultat, et en particulier pour atteindre sa promesse de 25 emplois en moyenne par hectare, H. Essers compte sur les atouts du site, connecté au Canal Albert et au chemin de fer, et sur le développement de prestations logistiques synchromodales (combinant intermodalité et flux tendus).

Premier coup de pelle

La première tranche de ce plan d’investissement a été lancée ce vendredi : un entrepôt de 30.000 m2 qui servira notamment de centre de distribution européen pour VWR, un important grossiste en produits pharmaceutiques et en équipements de laboratoire. VWR est actuellement hébergé dans un autre site de H. Essers à Winterslag, mais ses opérations montent en puissance. La trentaine de personnes qui travaillent à Winterslag déménageront à Genk et seront rejointes par une vingtaine de nouveaux collaborateurs. H. Essers assure avoir trouvé d’autres débouchés pour le site de Winterslag.

Une fois le bâtiment terminé, il permettra par ailleurs à H. Essers de franchir la barre symbolique du million de mètres carrés d’entrepôts.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !