H.Essers ouvre un nouveau hub logistique à Gand pour l’industrie chimique

 01/10/2018  Philippe Van Dooren  News Logistics, Contract Logistics, Real Estate
H.Essers ouvre un nouveau hub logistique à Gand pour l’industrie chimique

Mercredi passé, H.Essers a inauguré le premier bâtiment de ce qui devrait devenir un complexe de 75 000 m² pour la logistique dans l’industrie chimique. Leur premier client est le groupe américain Eastman (un nouveau client pour le groupe). Le groupe limbourgeois lui a construit un entrepôt de 12 500 m² doté des équipements de sécurité les plus modernes. À l’occasion de son inauguration, Gert Bervoets, CEO, a annoncé que l’entreprise construira également un entrepôt de 12 500 m² pour Chevron.

À partir du 15 octobre, le nouveau bâtiment commencera à se remplir. « Les palettes contenant des produits chimiques emballés proviennent de l’usine voisine ‘Ghent North’, spécialisée dans les amines. Ces nouvelles installations sont plus grandes que celles de notre ancien prestataire de services logistiques, ce qui nous permet de mieux gérer les stocks, par exemple lorsque l’usine est fermée pour maintenance », explique Franky Veryser (à droite sur la photo), directeur de la supply chain pour l’entreprise Eastman.

Le site de H.Essers peut accueillir jusqu’à 75 000 m² de bâtiments. À l’avenir, l’entreprise pourra étendre son site puisqu’il est situé à l’ouest du parc éolien Kluizendok, où la loi Major ne s’applique pas. L’emplacement,  que Mainfreight Logistics et Distrilog ont également choisi, est idéalement situé : à proximité du R4, des docks pour la navigation interne et le transport maritime à courte distance, et du terminal ferroviaire d’Interface. Ce qui rend l’emplacement idéal pour pas moins de quatre modes d’exportation. « Cela nous permet de profiter pleinement de la synchromodalité de Gand, où nous combinons dynamiquement différents modes de transport en fonction de la durée souhaitée, avec le moins d’impact possible sur l’environnement et le prix de revient le plus optimal », explique Gert Bervoets.

Les bâtiments d’Eastman et de Chevron représentent un investissement d’environ 12,5 millions EUR. Début 2018, H.Essers a déjà investi dans le complexe chimique de Wilrijk, avec le rachat de Huktra, spécialiste des conteneurs-citernes, et la construction du site Dry Port Genk sur l’ancien site de Ford à Genk.

Dans le domaine de la logistique chimique, qui est l’un des trois piliers prioritaires du groupe (avec la pharmaceutique et les produits haut de gamme), H.Essers connaît une forte croissance. Selon Gert Bervoets, les clients de ce secteur exigent de plus en plus des solutions globales. « Nous étions déjà présents à Gand avec des activités in situ chez un certain nombre de clients, mais après Anvers et le Limbourg, nous avons maintenant aussi notre propre site en Flandre orientale à cette fin », conclut-il.

 

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !