Grues de chargement : chargement, déchargement et levage

 01/09/2015  Claude Yvens  Expertise Center
Grues de chargement : chargement, déchargement et levage

S’il y a bien un appareil qui a simplifié les opérations de chargement et de déchargement du camion, c’est la grue de chargement. Exit donc l’éreintant travail manuel d’antan. La grue a aussi rendu le chauffeur plus autonome ; il ne dépend désormais plus de la disponibilité de moyens de chargement et de déchargement sur les lieux de travail.

Le secteur de la construction est l’un des plus grands consommateurs de grues de chargement. A la base cette popularité : la capacité à  délivrer les marchandises partout où un nouveau chantier se met en place. Palettes de sacs de ciment, pierres ou carrelages, revêtements, planches en bois, poutres en acier, tous ces matériaux pourront être déchargés à leur destination avec une grue de chargement. Les grues de chargement peuvent aussi être munies d’un grappin pour charger et décharger des marchandises en vrac ou pour déblayer des décombres ou des déchets. Sans parler de la fonction grue de montage qu’elle peut remplir pour participer aux travaux de construction.

La sécurité d’abord

Le maniement d’une grue de chargement est soumis à une formation qui est obligatoire dans de nombreux pays. Les constructeurs de grues ont sécurisé leur utilisation, notamment en limitant la portée et la charge. La directive EN 12999 impose l’installation de capteurs qui surveillent notamment la surcharge et la stabilité lorsque les béquilles ne sont pas complètement sorties.
Une grue de chargement moderne est réellement une construction high-tech dans laquelle l’ergonomie et la sécurité occupent les premières loges. C’est d’ailleurs indispensable compte tenu des poids et en particulier la pression de service élevée de l’installation hydraulique (généralement, plus de 300 bars).

En 2011 déjà, la révision de la norme européenne (EN12999) prenait en compte l’utilisation plus intensive des grues de chargement dans le travail de levage (surtout dans le secteur du montage et de la construction). Les modifications apportées à la directive prévoient notamment l’installation de signaux visibles et audibles pour la hauteur de mât, les stabilisateurs et la capacité de levage.
Le grand avantage de la grue de chargement, c’est évidemment la compacité de sa construction, car ces grues sont repliables. La place habituelle d’une grue de chargement est le dos cabine, car toute la plateforme de chargement est alors exploitable. Parfois, la grue est installée à l’arrière du véhicule, de manière à ce qu’elle puisse aussi décharger la remorque.
Un type particulier de grue est la grue coulissante. Elle dispose de son propre système de coulissage avec des rails de guidage posés sur la caisse ou sur la semi. Avantage : la grue peut desservir toute la semi, l’inconvénient étant la place qu’occupent la grue et le système de coulissage et l’impact sur le poids mort.

grue (3)

Grues plus lourdes

La demande s’oriente vers des grues  plus lourdes. Cette tendance est perceptible tant pour les camions-grues que pour les grues de chargement. Alors qu’auparavant les grues de chargement dépassant les 100 t/m constituaient une exception, les capacités offertes vont désormais au-delà des 300 t/m. La croissance du segment des camions-grues et des lourdes grues de chargement s’opère au détriment des grues télescopiques mobiles. Les inconvénients de ces dernières : leur prix et leur construction. Elles sont, en outre, la plupart du temps limitées en vitesse.
Les camions-grues légères (à partir de 8 tonnes de capacité de levage environ) présentent le même avantage que les grues de chargement : elles sont installées sur des châssis conventionnels. Un atout qui offre des avantages sur le plan de la réparation/entretien, mais surtout ces grues peuvent être rapidement mises en service. Un camion équipé d’une grue de chargement se déplace en effet à la même vitesse qu’un camion conventionnel.

“On constate un glissement vers les camions-grues plus lourdes, alors que les grues de chargement dominent le segment léger”, explique Rüdiger Zollondz, Directeur Product Marketing Terex Cranes. “Les clients optent pour les grues les plus lourdes avec des capacités de levage allant jusqu’à 200 tonnes, qui peuvent emprunter le réseau routier et, de préférence, sans autorisation spécifique.”
C’est là précisément que le bât blesse avec les camions-grues, car les modèles les plus lourds ne sont plus installés sur un châssis commercial : elles demandent un châssis spécifique, avec des entraxes différents et des renforcements permettant d’accueillir la grue. Sur ce plan, la grue de chargement est plus polyvalente. Les châssis commerciaux ont encore un avantage écologique, car ils doivent répondre aux normes Euro 6. Les fabricants de grues, qui doivent développer leur propre châssis, ont nettement plus de difficultés avec les normes environnementales (actuellement Tier 4 Final/EU Stage4).
Les grues de chargement les plus grandes sont des colosses et ne restreignent l’espace de chargement. La charge utile est également pénalisée, car une grue de chargement de plus de 100 t/m pèse facilement entre 12 et 16 tonnes.

grue (4)

Ce poids est souvent lié à la portée de la grue. Plus la portée est élevée, plus lourde sera la grue. Un exemple : la Fassi 1950 RA he-dynamic avec une capacité de 137,6 t/m a une portée de 11 mètres et pèse 12,7 tonnes. Le même modèle avec un portée de 23,9 mètres voit sa capacité limitée à 129 t/m et son poids passe à 16, 2 tonnes. Avec un jib supplémentaire, la portée peut encore être augmentée. Pour l’opérateur, le rapport entre capacité de levage et portée est le facteur clé. Tous les constructeurs illustrent ces données avec des tableaux indiquant les distances, les capacités de levage et la portée.
Les grues de chargement les plus lourdes sont réalisées par Hidrokon (jusqu’à 360 t/m) et Erkin World Power (jusqu’à 450 t/m). La ER 450.00 de Erkin World Power a une capacité de levage de 150 tonnes! Ces grues  ne peuvent pas être installées sur un châssis commercial et ont besoin d’un châssis spécifique.

Les avantages d’une grue de chargement pliable

– Un des grands avantages de la grue de chargement classique, à savoir son poids mort, disparaît dans la catégorie des poids lourds, car il ne reste plus beaucoup de charge utile, même avec des châssis de camions à 4 ou 5 essieux.
– La grue de chargement peut recevoir de nombreux accessoires au niveau du bras de grue : treuils, seaux, fourches à palettes, pinces à pierre, grappins forestiers et autres.
– La flexibilité : partout où peut se rendre un camion ou un tracteur/semi, une grue de chargement pourra opérer.
– Portée horizontale: les grues de chargement sont les outils par excellence pour travailler là où la hauteur est limitée.
– Diversité: une grue de chargement peut être installée sur un camion, une semi-remorque, un bateau, un ponton ou un wagon de chemin de fer.
– Une grue de chargement est plus vite opérationnelle que des grues télescopiques. En outre, le mât peut être rentré ou déployé pendant l’opération de levage, car chaque section du mât est contrôlée hydrauliquement de façon indépendante.

grue (2)

 

Le système de chargement Easyload de MAD

Celui qui transporte les colis, des machines ou du matériel avec une camionnette sera systématiquement confronté au problème du chargement et déchargement. MAD a conçu l’EasyLoad qui permet l’utilisation d’une grue de déchargement dans un fourgon fermé. La flèche coulissante peut soulever une charge allant jusqu’à 250 kg. Le chargement est d’autant plus aisé que l’EasyLoad atteint quasi toute la longueur du plancher.
L’EasyLoad se commande d’une seule main et est installé dans un châssis autoporteur ; les forces sont absorbées par le plancher et non pas le toit. Le cas échéant, l’Easyload peut facilement être transféré dans un autre modèle de camionnette.
Toute une panoplie de moyens de levage est disponible : crochets de palettes, pinces à tonneau, sangles de levage et élingues.

grue (5)

Grues de chargement – Chargement, déchargement et levage

Laadkranen – Ook voor hijswerk