GLS passe à l’électrique aux Pays-Bas

 20/01/2020  Claude Yvens  Van
GLS passe à l’électrique aux Pays-Bas

GLS (filiale de Royal Mail) annonce à grands renforts de communication qu’il va livrer des colis sans émissions de CO2 dans plusieurs villes néerlandaises. Mais comment fait un prestataire sans flotte propre pour atteindre la neutralité en CO2 ?

La filiale néerlandaise de GLS va donc commencer à livrer des colis en mode électrique dans quatre villes (Apeldoorn, Den Haag, Utrecht et Zwolle). Elle s’engage également dans le programme Lean & Green, ce qui signifie qu’elle devra s’engager dans une démarche de réduction de 20 % de ses émissions de CO2 dans les cinq années à venir.

GLS investit également dans ses propres bornes de recharge. “Par rapport à des véhicules diesel, nous y perdons en volume utile et en rayon d’action, mais pour nous la mise sur pied d’une flotte ‘verte’ est un élément important des mesures que nous prenons en faveur de l’environnement”, explique Milo Kars (Managing Director de GLS Netherlands). Mais qui va investir dans le matériel (des Volkswagen e-Crafter apparemment), puisque GLS, aux Pays-Bas comme en Belgique, ne travaille qu’avec des livreurs indépendants qui doivent rouler à ses couleurs ?

La réponse de GLS n’est pas entièrement claire : “70 % des camionnettes électriques sont sous la responsabilité de GLS Netherlands et conduites pas nos sous-traitants sans frais supplémentaires pour eux. Les 30 % restants appartiennent à des sous-traitants, de leur propre initiative.”

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !