Gamme Distribution Renault Trucks: du neuf avec du vieux

 23/09/2014  Claude Yvens  Expertise Center
Gamme Distribution Renault Trucks: du neuf avec du vieux

” Nous sommes à présent à même de proposer une gamme distribution non seulement complète, mais moderne ! “. Le constructeur table sur un doublement de ses ventes dans les 10 ans à venir, grâce à trois atouts : maniabilité, polyvalence et facilité de carrossage. Soit les mêmes que sur ses anciennes gammes !

La gamme distribution se résume désormais à la lettre D. Derrière cette lettre, on trouve six véhicules : le Master, le Maxity, le D Cab 2.0 m, le D Cab 2.1 m, le D Access et pour finir le D Wide. Soit une offre quadruple entre 10 et 26 tonnes, mais sans réelle nouveauté par rapport aux anciens Midlum et premium D, si ce n’ est que tous les modèles ont une calandre commune en forme de trapèze.

Seul le D Cab 2m est tout nouveau, disponible de 3,5 t à 7,5 t. Il a été développé en collaboration avec Nissan Motor. Souplesse, maniabilité, charge utile importante, il se distingue en outre par son châssis issu du poids lourd, lui procurant dans ce créneau une robustesse élevée. Le DTI3 Euro 6 équipe ce modèle et se décline en deux choix : 150 et 180 ch. La boîte de vitesses est manuelle à 6 rapports, seule la version 7,5 t peut recevoir la boîte robotisée.

Les autres modèles D sont quant à eux équipés des blocs Euro 6 DTI5 (5,1 l / 4 cylindres / 210 ch ou 240 ch) et DTI8 (7,7 l / 6 cylindres / 250 ch, 280 ch ou 320 ch). Un bon point concerne les différentes valeurs maximales de couple, qui sont disponibles dès 900 tr/min. Pour mettre tout cela en musique, différentes boîtes de vitesses sont disponibles : manuelles (6 ou 9 rapports), automatisées (Optitronic ou Optidriver) et une Allison automatique.

Ce thème n’ est pas le plus important en milieu urbain, mais citons quand même le frein sur échappement sur le DTI5, qui est anecdotique (80 kW / 190 ch) et à peine plus performant sur le DTI8 (120 Kw / 163 ch). Le passage à l´Optibrake est nécessaire en cas de missions plus exigeantes : 170 kW / 231 ch.  Un ralentisseur hydraulique existe évidemment aussi.

Rentabiliser un tel véhicule au plus vite peut sembler banal. Au contraire des grands routiers, les véhicules de distribution passent souvent beaucoup de temps en carrosserie. Un effort particulier a été  apporté pour permettre un délai de carrossage réduit de 20 % sur toute la gamme. L´architecture a été développée et conçue avec les contraintes des carrossiers. Ce point important peut sans nul doute influencer des choix lorsqu´on est dans l´urgence.

Neuf types de cabine sont disponibles, réparties sur trois largeurs (2,1 m, 2,3 m ou 2,5 m). Toutes reçoivent des nouveaux sièges et une harmonie plus nette entre les couleurs et la planche de bord.  Chaque métier y trouvera son compte puisque des solutions Crew Cab, surbaissées ou encore avec possibilité de couchage sont au programme.
Au-delà du look, il faut reconnaître que les Renault D n´ont presque pas changé. Il faudra encore patienter avant de découvrir une véritable nouvelle gamme. Les qualités existantes (souplesse, maniabilité, performances des moteurs et des boîtes), sont inchangées, mais quand on a goûté aux nouveaux intérieurs des T, on a (déjà) l´impression de revenir dans le passé.

Véritable coup de cœur

Sans vouloir dénigrer les autres véhicules, c´est l´essai du Maxity 100 % électrique qui a marqué nos esprits. Petit véhicule robuste et maniable à souhait, il est uniquement disponible en châssis cabine et offre une charge utile de 2 tonnes.  Une prise de 32 ampères suffit pour procéder au rechargement, qui durera entre 6 et 8 heures. Après la charge, place à l´équilibrage des éléments (4 blocs de batteries en série pour un total de 32 batteries unitaires). Le chargeur est embarqué, ce qui enlève encore un tracas. L´autonomie est de 100 km ou 6 heures d´utilisation en milieu urbain, et c´est largement suffisant. Des charges partielles sont possibles et sans préjudice puisque les batteries sont dépourvues de mémoire. Enfin, autre avantage : des émissions zéro et un volume sonore limité à 63 dB. 

Il suffit de mettre le contact pour partir. Les témoins au tableau de bord sont rassurants car aucun bruit n´est audible. Le démarrage est lui aussi surprenant, car bien plus vif qu´un véhicule classique au diesel. Notre habitude de parler du couple est ici mise à mal puisque le véhicule n´a pas de couple.
Il faut donc prendre de nouvelles habitudes, comme le fait de lâcher les gaz. On ne peut profiter de l´inertie, puisque cela est synonyme de freinage, et on parlera même ici de freinage sévère. A éviter trop longtemps avant un feu tricolore ou un rond-point !

D Access 

Ce camion, vraiment très spécial au premier regard, propose une cabine surbaissée dédiée aux usages urbains. Monter et descendre sans cesse de son camion est préjudiciable pour les hommes, au niveau fatigue mais aussi sécurité.
L´unique marche d´accès se situe à peine à 435 mm de hauteur et se combine avec une ouverture des portes à 80°. Par ailleurs, la visibilité globale est généreuse au travers du large pare-brise qui offre 200° de vision. Le rayon de braquage est limité à 6,60 m et la voie étroite fixée quant à elle à 2.29 m. 

Forcément très prisée dans le secteur des bennes à ordures, cette solution n´est pourtant pas à négliger en distribution urbaine, pour des livreurs de mazout par exemple. Le D Access est motorisé par le DTI8 (280 ch ou 320 ch) avec, de façon logique, la transmission Allison. Une suspension pneumatique intégrale est de série.

Conclusion.  Disposant d´une gamme complète, basée sur des solides acquis, le constructeur se (re)positionne clairement avec des sérieuses ambitions dans un secteur qui malgré la crise garde le cap. 

Bon à savoir

> Nouveauté : le D Cab 2 m, de 3.5 t à 7.5 t.
> Délai de carrossage diminué de 20 %.
> A découvrir : le Maxity 100 % électrique.

Propulsions alternatives

Il existe trois variantes à propulsion alternative dans la gamme. Le 100 % électrique dont nous avons parlé, mais le biodiésel et enfin le gaz sont aussi de la partie. Deux moteurs sont compatibles avec le biodiesel, avec un pourcentage de biodiesel qui peut être de 30 % ou 100 %.

Tagged With: iaarenault

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !