Ford Transit et Transit Custom : silence, on tourne !

 17/03/2017  Jean-Michel Lodez  Vans
Ford Transit et Transit Custom : silence, on tourne !

Les Ford Transit et Transit Custom reçoivent un nouveau moteur diesel EcoBlue. Un 2.0 Euro 6 qui remplace avantageusement le 2.2 TDCi tant par ses valeurs de puissance et de couple que par sa sobriété et l’agrément de conduite qu’il procure.

Extérieurement, seul un oeil très averti fera la différence entre les anciennes et les nouvelles versions des Ford Transit et Transit Custom. Tout se joue au niveau d’une petite barrette chromée ajoutée dans la partie basse de la calandre des derniers-nés.

Pas de révolution non plus dans l’habitacle où le seul changement notable concerne… les écrans du tableau de bord. Celui du Transit Custom passe de 3,5 à 4 pouces dans les modèles qui utilisent le système Sync. De son côté, le Transit peut désormais s’équiper du dispositif de connectivité Sync 2 et de son nouvel écran tactile haute résolution 6 pouces avec commande vocale avancée (audio, navigation et téléphone).

Plus propre, plus sobre

Aucun doute n’est permis, l’essentiel est ailleurs : sous le capot des deux modèles. Le passage à l’Euro 6 des Transit et Transit Custom se fait par l’adoption d’un nouveau 2.0 EcoBlue en lieu et place du 2.2 TDCi. Qui dit EcoBlue dit AdBlue. De l’urée à laquelle s’ajoute un dispositif de combustion amélioré où les gaz d’échappement subissent une réduction catalytique sélective. Tout bénéfice pour le rendement énergétique que Ford annonce amélioré de 10 % pour le Transit et de 13% pour le Transit Custom. Concrètement, le Transit Custom 2.0 EcoBlue navigue désormais entre 6,2 et 6,6 l/100 km en consommation mixte pour des émissions de 161 à 172 gr/km en moyenne. Quant au Transit 2.0 EcoBlue, sa consommation combinée est annoncée de 6,8 à 7,3 l aux 100 km pour des émissions de 176 à 189 gr de CO2/km. Une précision tout de même : ces valeurs optimales ont été enregistrées sur des véhicules équipés de l’Auto-Start-Stop. Un dispositif qui est malheureusement optionnel sur les deux modèles.

Un régal sur la route

Ford annonce que cet EcoBlue a enduré 5,5 millions de km de tests de développement dont 400.000 parcourus par des utilisateurs professionnels du Transit. Si le cubage du bloc diminue, ses valeurs de puissance et de couple n’en sont pas moins revues à la hausse dans toutes les versions qui s’établissent désormais à 105 ch 360 Nm, 130 ch/385 Nm et 170 ch/ 405 Nm (voir encadré). Par ailleurs, le couple est disponible 20 % plus tôt sur ce moteur que sur son prédécesseur. Le résultat est au rendez-vous. En se manifestant dès 1250 tr/min, ce couple donne au Transit et au Transit Custom une souplesse et un agrément de conduite inédits. Un sentiment renforcé par un travail d’insonorisation du bloc moteur dont le résultat est bluffant, par une direction désormais plus réactive et par une suspension optimisée. Signalons encore que ce nouveau moteur EcoBlue demande moins d’entretien que la précédente génération. Les intervalles de maintenance sont augmentés de 10.000 km pour atteindre désormais 60.000 km ou 2 ans.

Invisibles assistants

Les deux utilitaires Ford profitent aussi de l’upgrade à l’Euro 6 pour augmenter leur niveau d’équipements d’aide à la conduite. Un régulateur de vitesse adaptatif fait partie de la panoplie. Il se montre intuitif et efficace, même en cas d’intrusion d’un autre usager sur votre bande de circulation. Le système agit avec autant de douceur que possible, bien aidé il est vrai dans ses relances par le couple d’un moteur capable de reprendre son souffle même à 70 km/h sur le 6ème rapport. En parallèle, un dispositif de reconnaissance des panneaux routiers vous rappelle à l’ordre si nécessaire par un signal sonore discret mais efficace alors que l’assistant de maintien de trajectoire se manifeste par des vibrations dans le volant. Le tout est agrémenté d’un radar de pré-collision capable de détecter les piétons. De quoi presque autoriser la distraction au volant !

Ajoutons un système de capteurs et de caméra de recul et, côté sécurité passive, une nouvelle version de l’ESC, un contrôle de stabilité électronique proposé de série sur les deux utilitaires. Celui-ci intègre notamment trois dispositifs que Ford a breveté : un système de stabilisation contre le vent latéral qui freine un côté du véhicule pour compenser les effets de rafales éventuelles, un programme de contrôle en courbes qui stabilise le véhicule lorsqu’il est entré trop rapidement dans un virage et un contrôleur de roulis qui agit en combinaison sur le couple du moteur et sur les freins de chaque roue de manière individuelle.

Valeurs sûres

D’ici la fin de cette année, d’autres évolutions sont attendues pour les Transit et Transit Custom. Une boîte automatique SelectShift à six rapport sera introduite. Elle sera pourvue de boutons au niveau du levier de vitesses permettant le passage manuel des rapports. Par ailleurs, le Transit Custom Kombi recevra une nouvelle suspension pneumatique.

Ford avait confirmé l’an dernier sa bonne quatrième place au hit-parade des immatriculations de véhicules utilitaires légers en Belgique, réalisant des chiffres même légèrement supérieurs à ceux enregistrés en moyenne dans un secteur pourtant déjà particulièrement en forme. Avec ces nouvelles évolutions, les Ford Transit et Transit Custom réaffirment leur statut de valeurs sures dans leurs segments respectifs.

Pour tout savoir sur Ford, rendez-vous sur notre Transport & Van In Belgium Directory !

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !