Fin du projet pilote ‘exosquelettes’ de DB Schenker

 14/08/2019  Philippe Van Dooren  News Logistics, Handling
Fin du projet pilote ‘exosquelettes’ de DB Schenker

p

Ces derniers mois, DB Schenker a testé des exosquelettes électromécaniques dans différents entrepôts. Selon Gerald Mueller, responsable de la gestion des processus et de l’efficacité, les réactions des employés ont été positives. L’entreprise de logistique étudie actuellement la manière d’aborder cette technologie à l’avenir.

Les exosquelettes sont des structures de soutien électromécaniques qui sont portées sur le corps et qui soutiennent les mouvements. Ils sont principalement utilisés pour protéger les vertèbres lombaires et les muscles du dos.

Le projet pilote s’est concentré sur le déplacement de colis pesant jusqu’à 15 kg. Les employés munis d’un exosquelette ont retiré les colis des rayonnages et les ont ensuite placés sur des palettes. Bien que les réactions des employés aient été positives, DB Schenker analysera en détail les résultats du test et vérifiera si les exosquelettes peuvent être inclus dans la politique d’optimisation du processus.

Selon DB Schenker, même dans les entrepôts hautement automatisés, le personnel reste indispensable pour de nombreuses activités. Les machines et les robots peuvent prendre en charge la plupart des tâches de levage, mais certaines tâches sont encore trop complexes pour la technologie de commande des machines. Parce qu’un exosquelette combine la puissance de la machine avec la motricité humaine, cette technologie a un grand potentiel.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !