Extension à Genk : H. Essers calme le jeu

 21/09/2015  Claude Yvens  Economie
Extension à Genk : H. Essers calme le jeu

Suite à la mobilisation de plusieurs groupes environnementalistes, le groupe H. Essers a tenu à rectifier certaines informations relatives à ses plans d’extension sur le site de la Transportlaan à Genk.

Le projet avait été dévoilé en avril, lorsque le gouvernement flamand avait provisoirement validé un plan de réaménagement territorial qui vise à transformer en zone industrielle une parcelle de 12 hectares adjacente aux terrains qu’exploite H. Essers à la Transportlaan. Ce plan de réaffectation des sols devait encore être validé de manière définitive par le gouvernement flamand avant que H. Essers ne puisse procéder à l’acquisition des terrains et lancer les démarches pour obtenir ses permis d’urbanisme et d’environnement.

La semaine dernière, plusieurs associations environnementalistes ont lancé une campagne de communication contre ce projet, arguant de la disparition d’une zone boisée alors qu’il existe des centaines d’hectares de terrains industriels disponibles sur le territoire de la commune de Genk. H. Essers réplique en insistant d’abord sur l’absolue nécessité d’étendre ses infrastructures dans le domaine pharmaceutique et en précisant que le site visé est le seul, parmi 18 sites envisagés au départ, à répondre à ses critères. Le groupe limbourgeois dit comprendre le spréoccupations des parties tierces et annonce qu’il s’en tiendra strictement aux conditions qui lui seront imposées par le gouvernement flamand.

H. Essers annonce par ailelurs vouloir construire des entrepôts supplémentaires pour 70.000 m2 et créer 400 emplois supplémentaires sur le site.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !