Etude Traxio : les marges des concessionnaires toujours sous pression

 13/12/2019  Michel Buckinx  Economie, Trucks, Van, Service
Etude Traxio : les marges des concessionnaires toujours sous pression

Comme chaque année, l’organisation de défense des intérêts des entreprises belges de mobilité Traxio a analysé la santé financière de la distribution automobile belge. Parmi les conclusions : des marges toujours sous pression.

Traxio a étudié 1796 comptes annuels d’entreprises actives dans le secteur de la distribution automobile. L’étude s’appuie sur six indicateurs : les marges brutes et nettes, le rendement net des fonds propres, le taux d’endettement, le ratio de liquidité et le nombre de jours de réserve. Globalement, à l’exception du ratio de liquidité, tous les indicateurs se sont dégradés en 2018.

Si l’on se concentre sur le segment ‘utilitaires légers et lourds’ (distributeurs de marques qui ne vendent que des camions et/ou des camionnettes), l’étude nous apprend que la marge brute – comprenez le rapport entre le résultat d’exploitation brut et le chiffre d’affaires réalisé – a augmenté pour atteindre 4,04 % en 2018 (2,87 % en 2017). Dans la catégorie ‘multi-segment’ (distributeurs de marques qui vendent à la fois des voitures et des utilitaires lourds avec ou sans utilitaires légers), cette marge est de 2,04 % (2,39 % en 2017). La marge brute médiane par marque indique que c’est le distributeur Scania qui s’en sort le mieux avec une marge de 6,57 % devant MAN (5,38 %), Volvo Trucks (4,72 %), Iveco (4,59 %), Mercedes (3,32 %), DAF (3,04 %).

Quant à la marge nette (on ajoute les frais de caisse et les frais hors caisse au résultat d’exploitation), elle s’établit pour le segment ‘utilitaires légers et lourds’ à 1,91 % en 2018 (1,71 % en 2017). Dans la catégorie ‘multi-segment’, elle est de 1,26 % (1,61 % en 2017). A ce niveau, c’est à nouveau le distributeur Scania qui présente la meilleure marge (5,71 %) devant MAN (3,45 %), Volvo Trucks (2,72 %), Mercedes (2,29 %), Iveco (1,66 %) et DAF (1,49 %).

La rentabilité nette des capitaux propres après impôts ou ROE (return on equity) reflète le rendement qu’une entreprise génère par rapport aux fonds propres mobilisés. A ce niveau, cet indicateur était de 9,63 % en 2018 pour le secteur ‘utilitaires légers et lourds’ et de 8,44 % pour la catégorie ‘multi-segment’. Le classement des distributeurs par marques est ici : Fuso (27,28 %), Scania (18,27 %), Mercedes (15,02 %), Volvo Trucks (12,53 %), MAN (7,97 %), Renault Trucks (7,27 %), DAF (6,69 %) et Iveco (6,03 %).

Notons encore que le taux d’endettement (qui indique le pourcentage de l’actif total qui est constitué de dettes envers des tiers) était de 66,9 % pour le secteur des utilitaires légers et lourds en 2018 (64,7 % en 2017) et de 66,5 % pour la catégorie ‘multi-segment’ (67,1 % en 2017). Le taux de liquidité moyen est de 1,86 % dans ces deux segments (un nombre supérieur à 1 indique l’entreprise dispose de liquidités). Enfin, le nombre de jours de stock médian (une période de stockage plus courte traduit une plus grande efficience) est de 61 jours en 2018 (60 en 2017) pour le secteur ‘utilitaires légers et lourds’ et de 58 jours (53 en 2017) pour la catégorie ‘multi-segment’. Par marque, c’est le distributeur Volvo Trucks qui se montre le plus efficace (40 jours), devant Mercedes (45), Scania (49), Iveco (70), DAF (75) et MAN (83). (Photo : Opel Automobile)

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !