Encore un chauffeur surpris à utiliser un brouilleur illégal

 11/10/2018  Claude Yvens  Réglementation
Encore un chauffeur surpris à utiliser un  brouilleur illégal

Lors d’une opération de contrôle menée cette semaine sur la R4 à Gand, un chauffeur de camion a été surpris à utiliser un brouilleur. L’opération a été effectuée par des agents de  contrôle pour le prélèvement kilométrique en collaboration avec les contrôleurs de l’organe de contrôle des télécoms, l’IBPT. Le but de placer un tel brouilleur ? Éviter le prélèvement kilométrique.

Le dispositif permet de faire en sorte que l’OBU facture moins de kilomètres qu’il ne le devrait, voire rien du tout. « En utilisant un brouilleur, les chauffeurs commettent une double infraction. D’une part, ils commettent une infraction à la loi sur les télécommunications qui interdit la détention et l’utilisation de brouilleurs et les punit très sévèrement. D’autre part, ils commettent également une fraude manifeste au prélèvement kilométrique pour les camions, ce qui entraîne des amendes cumulatives de 1000 euros », déclare Jack Hamande, membre du Conseil de l’IBPT. Le conducteur surpris a été verbalisé par les contrôleurs.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !