Emissions de CO2 à zéro en 2050 pour les véhicules lourds !

 07/08/2019  Justin Duckers  News Transport, Trucks
Emissions de CO2 à zéro en 2050 pour les véhicules lourds !

Si les véhicules utilitaires lourds avaient jusqu’alors les mains libres au sein de l’Union Européenne en termes d’émission de CO2, les choses devraient bientôt changer : des objectifs sont fixés pour 2030, avec pour but d’atteindre un taux d’émission nul en 2050.

Les émissions de CO2 des véhicules utilitaires lourds dans l’Union Européenne, ce n’est pas moins de 6 % des émissions totales de CO2 dans l’Union et environ un quart des émissions de CO2 de l’ensemble du transport routier. De plus, une augmentation de ces émissions totales de CO2 – jusqu’à 9 % en 2030 – est prévue. Si, jusqu’il y a peu, aucune mesure n’avait été prise par l’Union Européenne à l’encontre des émissions de CO2 des véhicules utilitaires lourds, le règlement européen (n°2019/1242) qui vient d’être publié s’assure que cela change.

À la suite de l’accord de Paris sur le climat, finalisé le 12 décembre 2015 lors de la COP21, il avait déjà été décidé que le transport routier devrait atteindre un niveau d’émissions nul en 2050. Cependant, l’Union Européenne a décidé de prendre des mesures visant à accélérer ce processus, tout en l’amenant progressivement. Il a pour le moment été décidé que, pour 2025, les poids lourds neufs (tous ne sont cependant pas concernés) devront réduire leurs émissions de CO2 de 15 %, pour finalement atteindre une réduction de 30 % en 2030.

L’Union Européenne ne se contente cependant pas de simplement publier ce règlement : elle promet d’effectuer de contrôles fréquents auprès des constructeurs afin de s’assurer que ses mesures sont bien appliquées. Le contrôle consistera à comparer l’émission de CO2 des véhicules utilitaires lourds en service aux valeurs d’émission de CO2 inscrites sur les certificats de conformité : si une divergence venait à être constatée, une sanction pourrait être attendue. De même, une liste recensant l’émission moyenne annuelle (jusqu’en 2031) de CO2 de chaque constructeur sera publiée, à laquelle sera jointe une trajectoire de réduction si ce taux d’émission est trop élevé par rapport à ce qui est attendu par l’Union Européenne.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !