DPD Belux : « Nous paierons la taxe kilométrique à nos sous-traitants » (VIDEO)

 17/03/2016  Claude Yvens  Economie
DPD Belux : « Nous paierons la taxe kilométrique à nos sous-traitants » (VIDEO)

A 15 jours de l’entrée en vigueur de la taxe kilométrique, les transporteurs qui travaillent en sous-traitance s’interrogent sur la manière dont ils pourront transférer ou pas les montants payés à Satellic sur leurs donneurs d’ordre. Si, selon des rumeurs persistantes, GLS ne rembourserait pas la taxe kilométrique “parce qu’il existe des mesures compensatoires pour les transporteurs”, la société spécialisée dans les services express et de livraison de colis DPD Belux affirme de son côté qu’elle paiera bien la taxe kilométrique à ses sous-traitants.

DPD Belux travaille exclusivement avec des sous-traitants pour le transport de ses colis. La société ne possède aucun véhicule. 90 à 95% des véhicules utilisés sont des utilitaires légers (< 3,5 tonnes), non soumis à la taxe kilométrique. DPD Belux travaille avec des sous-traitants possédant des poids lourds essentiellement pour les trajets entre les hubs installés en Belgique, France, Allemagne et Pays-Bas. A ces sous-traitants-là, Silvio Mestdagh, CEO de DPD Belux, assure qu’il paiera la taxe kilométrique. « Ils pourront répercuter le montant de la taxe dans la facture qu’ils nous envoient. De notre côté, nous répercuterons sur base d’un calcul précis cette somme sur nos clients. »

La taxe kilométrique risque-t-elle d’avoir un impact sur le type de véhicules utilisés par DPD Belux ? « Nous souhaitons optimaliser nos transports pour nos clients, qui eux-mêmes seront amenés à répercuter la taxe sur leurs propres clients. Nous allons donc essayer de réduire au maximum les coûts de transport en combinant et en utilisant de petits véhicules là où c’est possible. Donc oui, la taxe kilométrique aura un impact sur notre organisation et sur la flotte avec laquelle nous travaillons. »

 

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !