Double test Ford Transit Custom

 02/08/2018  Erik Roosens  Vans
Double test Ford Transit Custom

Le Ford Transit Custom a été entièrement revisité. Après avoir brièvement testé en Allemagne l’utilitaire le plus vendu d’Europe, nous l’avons mis à l’épreuve pendant quelques jours, d’abord en version longue avec toit surélevé et boîte automatique, puis en version courte et profilée avec transmission manuelle.

Le nouveau Ford Transit Custom poursuit sur la voie de son prédécesseur, qui date de 2012. Depuis 2016, il embarque un moteur diesel 2.0 EcoBlue nouvelle génération. Ce deux litres affiche une consommation réduite de 13 % par rapport à l’ancien modèle de 2.2 L, et un couple plus élevé à bas régime. La version la moins puissante (105 ch) atteint son couple maximal de 360 Nm dès les 1.375 tr/min, et le maintient jusqu’à 2.000 tr/min. Avec le 130 ch, le couple maximal de 385 Nm est disponible entre 1.500 et 2.000 tr/min, tandis que le plus puissant (170 ch) libère son couple maximum de 405 Nm entre 1.775 et 2.500 tr/min. En Belgique, c’est le Custom 130 ch qui est le plus vendu.

À l’extérieur, le nouveau Custom arbore une grille de radiateur trapézoïdale en trois parties. Il est doté de feux de jour LED et de phares avant HID Xenon. Les finitions ont bénéficié d’une attention particulière, avec notamment une rainure dans laquelle glisse la porte latérale entièrement intégrée à la carrosserie. Le Custom se décline en deux hauteurs de toit et en deux empattements : 2.933 mm ou 3.300 mm, pour un espace de chargement de 2.555 ou 2.922 mm de long respectivement. Le poids total va de 2,6 à 3,4 tonnes, avec une charge utile maximale de 1 450 kg.

02

Boîte automatique six vitesses

Nous avons d’abord roulé quelques jours à bord d’un Ford Transit Custom 320 Limited gris. Ce L2H2 – empattement long et toit élevé – affiche un poids total de 3.200 kg, une charge utile de 959 kg et un volume de chargement de 8,3 m³. Il était doté d’un moteur de 130 ch et d’une boîte automatique à six rapports. Cette version limitée est généreusement équipée, notamment du système multimédia SYNC 3 avec commande vocale. Vous pouvez y connecter votre smartphone et l’utiliser pour programmer votre itinéraire et écouter de la musique, par exemple.

Nous avons retrouvé les mêmes options sur le Ford Transit Custom 290 Sport bleu clair que nous avons testé ensuite. Ce L1H1 – empattement court et toit profilé – affiche un poids total de 2.900 kg, une charge utile de 808 kg et un volume de chargement de 6,0 m³. La version sport était munie du moteur le plus puissant (170 ch), suffisant pour effectuer en sixième l’ascension jusqu’à Liège sur la E25 puis vers la Baraque Fraiture avec un chargement. La Limited Edition était certes correctement équipée, mais avec ses sièges électriques, la version Sport fait encore mieux. Pour plus de cachet, celle-ci est même habillée de jantes 18 pouces, contre 16 sur la dotation de série.

Autre option : le système BLIS, qui détecte les véhicules, cyclistes et piétons dans l’angle mort et prévient le conducteur à l’aide d’un signal lumineux au niveau du rétroviseur extérieur gauche ou droit en cas de danger. Le Cross Traffic Alert vous avertit quant à lui si des véhicules approchent lorsque vous sortez d’un garage ou passez entre deux camionnettes en marche arrière. Combinés à la caméra de recul et aux capteurs d’aide au stationnement, ces dispositifs évitent les sinistres.

Intelligent Speed Assistance

Les véhicules d’essai étaient également dotés de l’Intelligent Speed Assistance, qui reconnaît les panneaux et vérifie l’exactitude des données du système de navigation. Il vous aide aussi à respecter les limites de vitesse. Vous pouvez le régler pour que le véhicule ralentisse de lui-même, par exemple en agglomération ou en zone 30. Ou vous fier simplement au système d’alerte, qui réagit au kilomètre près. Si vous faites du 31 dans une zone 30 ou du 51 dans une zone 50, vous êtes systématiquement rappelé à l’ordre par un signal sonore … qui peut être désactivé via l’ordinateur de bord. Idem pour le Lane Keeping Alert : il vous suffit pour cela d’appuyer sur un bouton de la manette gauche du volant.

Les deux véhicules d’essai étaient dotés de l’Adaptive Cruise Control, qui fonctionne sans heurts et très graduellement. Combiné à la boîte automatique, ce système est très pratique pour avancer au rythme de la circulation sur le Ring de Bruxelles, par exemple. Il ne fonctionne cependant pas à moins de 30 km/h.

Mais quid de sa tenue de route ? Comme nous l’avions constaté lors de nos tests éclair en Allemagne, le Transit Custom roule comme une voiture particulière et réagit avec une grande précision. Il négocie facilement les virages et colle littéralement à la route, surtout en version 290 Sport. La stabilité à proprement parler est elle aussi bonne. Pas besoin de jouer constamment du volant.

En y allant joyeusement, la consommation peut atteindre les 9 litres aux 100, mais ce chiffre diminuera fortement si vous n’abusez pas de la pédale de gaz. L’ordinateur de bord affichait ainsi une moyenne de 6,7 litres aux cent entre Bertem et Zellik pour le Transit Custom 290 Sport (consommation normalisée 6,4 litres). Pour le Transit Custom 320 Limited, elle était de 7,4 litres aux cent (consommation normalisée 7,2 litres).

Économe

La version dotée d’une puissance moyenne de 130 ch nous semble suffisante, et la version plus ‘light’ (105 ch) ne nous avait pas déçus lors de notre bref essai en Allemagne. Son couple maximum disponible dès 1.350 tr/min, surtout, la rend très agréable en ville. La version 170 ch n’a pour nous pas vraiment d’intérêt, surtout si vous ne tirez pas de remorque lourde.

Quelle boîte de vitesse choisir ? L’automatique offre un certain confort, surtout avec l’Adaptive Cruise Control, mais la transmission manuelle passe les rapports avec énormément de souplesse. Le moteur faisant parfaitement son travail lorsqu’il est bas dans les tours, y compris sur les rapports plus élevés, vous ne devez pas souvent changer de vitesse. Évitez, avec la boîte automatique, d’enfoncer trop frénétiquement la pédale d’accélération si vous ne voulez pas que le convertisseur de couple ne dérape.

Pour tout savoir sur Ford, rendez-vous sur notre Transport & Van In Belgium Directory !