Contrats d’entretien: plus diversifiés et flexibles

 26/04/2016  Claude Yvens  Expertise Center
Contrats d’entretien: plus diversifiés et flexibles

Est-ce plus intéressant d’opter pour un contrat d’entretien auprès d’un constructeur ou de gérer l’entretien en interne ? S’il y a sans doute autant de réponses que de transporteurs, une chose est sûre : les constructeurs présentent une offre très diversifiée et flexible, et ils innovent pour s’adapter aux nouvelles demandes des transporteurs. Ces contrats renferment ainsi toujours un volet maintenance préventive.

L’offre des constructeurs en matière de contrat d’entretien a sérieusement évolué ces dernières années. Et ça continue. Objectif : répondre aux nouveaux besoins des transporteurs. Plus flexibles qu’auparavant, ces contrats veulent assurer au transporteur une maîtrise du coût total de possession (TCO) de son parc quels que soient la nature de ses activités et le kilométrage de ses véhicules. Les constructeurs proposent donc plusieurs types de contrats d’entretien, du plus basique au plus complet, chacun d’eux pouvant faire l’objet d’aménagements personnalisés.

Exemple avec Mercedes-Benz qui propose 4 types de contrats d’entretien et qui s’apprête à en lancer deux nouveaux au printemps 2016 : « Le Best Basic offre un entretien de base, l’Extend une extension de la garantie à la chaîne cinématique, le Select renferme le Best Basic et l’Extend et le Complete offre maintenance, réparations et extensions de garantie. Au printemps 2016, nous ajouterons deux nouveaux contrats: l’Extend Plus proposant une extension de la garantie à la chaîne cinématique et au véhicule complet et le Select Plus englobant les contrats Best Basic et Extend Plus. »

Chez DAF, l’offre est tout aussi diversifiée : « Via le programme DAF Multisupport, nous proposons 6 couvertures, avec dans l’ordre croissant du nombre de services compris: le Care+, le Warranty Plus Driveline, le Xtra Care, le Warranty Plus Vehicle, le Flex Care et le Full Care. Le Care+ couvre la maintenance tandis que le Full Care renferme maintenance, réparations de la et hors chaîne cinématique, réparations en cas d’usure, support en cas de panne, inspections légales et autres options. »

Chez Iveco, « le programme Elements comprend une large gamme de forfaits/arrangements et est structuré autour de 4 éléments : l’entretien, les réparations de la chaîne cinématique, celles de l’ensemble du véhicule et l’usure. Nos contrats offrent une couverture croissante qui démarre avec le S-Life (entretien) et se termine avec le 3XL-Life qui englobe les 4 éléments cités. Nous proposons également un large choix de couvertures additionnelles pour chacun des contrats (remorquage, batteries, lampes et fusibles, pneus, etc.). »

contrat-entretien (2)

MAN propose les contrats Comfort, ComfortPlus, ComfortRepair et ComfortSuper au niveau de couverture croissant. « Le contrat Comfort renferme maintenance&service tandis que le ComfortSuper inclut maintenance&service, contrôles obligatoires, réparations dues à l’usure, Service Mobile24 (forfait de manutention compris), prise en charge des frais de remorquage jusqu’à 1500 euros + TVA et d’autres prestations annexes. »

Renault Trucks offre de son côté trois grands contrats d’entretien : « Le contrat Reference (entretien), le Performance (entretien, réparation de la chaîne cinématique et dépannage quand cette dernière est en cause) et l’Excellence (entretien, usure, réparation, inspection, dépannages). Par contrat, d’autres options sont possibles (contrôle technique, etc.). »

Scania propose, elle, deux offres principales : le ‘contrat d’entretien’ et le ‘contrat Full Service’ qui comprend entre autres « les services de gestion de flotte en ligne pour chaque Scania neuf, le Scania Assistance 24/7 et toutes les réparations qui découlent de l’usure due à une utilisation normale. »

Volvo Trucks met en avant son contrat Gold. « Il couvre tout l’entretien, les réparations du véhicule et est extensible. Pour les véhicules de type FH, FM (et FMX dès 2016), ce contrat comprend également la connexion du véhicule et notre promesse Uptime, une promesse de disponibilité à 100%. Si le véhicule doit arrêter ses activités à cause d’un problème technique, notre réseau fera tout son possible pour le résoudre dans les 4 heures. Si nous n’y parvenons pas, Volvo Trucks s’engage à payer une compensation financière au transporteur. »

En plus d’être tous modulaires, les contrats d’entretien proposés sont le plus souvent internationaux et s’appuient sur leur réseau pour offrir le même service dans plusieurs pays.

Prévention : base de tous les contrats

Chez tous les constructeurs, les contrats d’entretien renferment un volet maintenance préventive, essentiel pour réduire le TCO et limiter au maximum l’indisponibilité des véhicules.

Si la prévention est commune à tous les contrats, leur prix évidemment diffère, augmentant proportionnellement au nombre de services compris.

contrat-entretien (1)

Nombre de contrats d’entretien en hausse

Selon les constructeurs, les contrats d’entretien sont de plus en plus sollicités par les transporteurs belges. « En 2013, 26% du nombre total de véhicules vendus l’ont été avec un contrat d’entretien, en 2014 c’était 30% et en 2015 35,5% », déclare DAF. « En 2015, nous avons vendu 53% de nos tracteurs avec un contrat de maintenance. En 2014, c’était 41% et en 2013 23% », ajoute Iveco. « Notre pourcentage de véhicules vendus avec un contrat d’entretien est en hausse, aujourd’hui on atteint les 20% », poursuit Renault Trucks. Scania note « une augmentation des contrats Full Service ».

Volvo Trucks et MAN constatent aussi une hausse des véhicules vendus avec un contrat d’entretien ces dernières années. Raisons principales selon les constructeurs : la complexité des tracteurs Euro 6 et l’importance croissante pour les clients de réduire le TCO de leurs véhicules et de limiter au maximum l’indisponibilité de ceux-ci. Quant à la durée de contrat d’entretien privilégiée par les transporteurs belges, elle semble comprise entre 4 et 6 ans.

 

A chaque transporteur sa gestion

Chaque transporteur a son propre mode de fonctionnement pour les entretiens. Voici 4 exemples de gestions différentes.

KTO (Izegem)

Tracteurs: 12 (KTO S.A.), 28 (KTO Group)

Porteurs: 26 (KTO S.A.), 69 (KTO Group)

Utilitaires légers: 3 (KTO S.A.), 7 (KTO Group)

Remorques / semi-remorques: 32 (KTO S.A.), 75 (KTO Group)

« Entretiens sous-traités mais petit service de réparation interne »

« Nous avons décidé de ne pas gérer nous-mêmes l’entretien de nos véhicules. Nous discutons à l’avance des tarifs et des disponibilités de chaque sous-traitant (pour l’attribution des services). Tout est planifié, nous savons toujours à qui nous adresser et quand. Cette manière de travailler nous permet de limiter les coûts d’entretien des véhicules.

Si nous sous-traitons l’entretien, nous avons toutefois décidé de mettre sur pied un petit service de réparation interne. L’objectif est de pouvoir intervenir plus rapidement pour de petits travaux sur les véhicules et de ne pas immobiliser ceux-ci pour des futilités. »

 

Groep Vanderhasselt (Ternat)

Tracteurs: 62

Porteurs: 49

Utilitaires légers: 1

Remorques / semi-remorques: 71

“Nous optons pour des contrats d’entretien bien négociés”

« La complexité technique des nouveaux tracteurs, le durcissement des normes environnementales et la présence croissante d’électronique dans le véhicule nous ont poussés à opter pour des contrats d’entretien bien négociés. Ces contrats nous permettent de nous assurer des entretiens de qualité et donc un matériel de qualité, tout en nous protégeant des dépenses imprévues. Le coût de l’entretien est réparti proportionnellement à la durée d’utilisation du véhicule. Ces contrats nous permettent de contrôler correctement le TCO de notre flotte.

Concernant le matériel tracté, nous ne signons le plus souvent pas de contrat d’entretien. Notre expérience permet de maintenir notre matériel en parfait état. »

 

Transaflo (Tubize – Courcelles)

Tracteurs : 38

Porteurs : 22

Camions : 9 de 19 t

Utilitaires légers : 11 + 5 voitures

Remorques / semi-remorques : 33

« Notre parc de véhicules est entretenu dans nos ateliers »

« Notre parc de véhicules est entretenu dans nos ateliers. Nous évitons ainsi les entretiens externes où le prix n’est pas maîtrisé et encore moins le délai de remise à disposition du véhicule. Cet entretien en interne nous permet d’avoir une bonne maîtrise du TCO de notre flotte. Nos résultats annuels nous prouvent que nous sommes sur la bonne voie. »

 

AJ Veurink (Roeselare)

Tracteurs: 34

Porteurs : 10

Utilitaires légers : 0

Remorques / semi-remorques : 50

« Nous sommes un transporteur, pas un garage »

« Nous confions tout ce qui concerne les entretiens et les réparations aux différents vendeurs. Nous travaillons avec des contrats fixes pour tout notre matériel roulant (contrat d’entretien au kilomètre), y compris pour les transpalettes et les élévateurs. Pourquoi ce choix ? Nous sommes une entreprise de transport, pas un garage. Externaliser ces tâches est pour nous la meilleure des solutions, d’autant plus que le service offert par les prestataires est super et que leurs centres de services sont proches de notre entreprise. Une fois par trimestre, nous les rencontrons pour parler de l’évolution de notre flotte. Ces rencontres permettent d’améliorer en continu notre collaboration. »

 

Contrats d’entretien: plus diversifiés et flexibles

Onderhoudscontracten: meer gediversifieerd en flexibeler

 

 

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !