Construire une image d’employeur attractive : le salaire n’est pas tout

 10/07/2019  Timothy Vermeir  Expertise Center
Construire une image d’employeur attractive : le salaire n’est pas tout

Comment se présenter de la façon la plus attractive possible ? Rien à voir ici avec un quelconque conseil pour un profil sur Tinder, mais bien avec la manière dont se construit une marque employeur attractive. Le secteur du transport est, sur certains plans, désavantagé mais il y a des raisons d’espérer. Celui qui combinera les bons éléments, réussira à séduire suffisamment de candidats-chauffeurs.

Seuls cinq métiers sont moins attractifs que celui de chauffeur poids lourds. C’est ce qui ressort de l’étude ‘Attractivité des métiers en Belgique’ publiée par Randstad en janvier. Fin avril, Randstad a aussi dévoilé les résultats de l’enquête sur les employeurs les plus attractifs. Ce qu’il en ressort ? Le secteur du transport et de la logistique est, à sept près, le moins attractif. Et vous vous demandiez pourquoi il est si difficile de trouver des chauffeurs ?

Van Dievel Transport fait partie de ces entreprises qui ont bien compris tout l’intérêt d’une revalorisation du métier. Là, le terme de ‘pilote’ remplace celui de ‘chauffeur’. Pourquoi ? Le chauffeur de poids lourds moderne doit aujourd’hui afficher les capacités d’un pilote : il ou elle dispose de compétences de communication, est proactif, a une grande capacité de concentration, fait preuve de la nécessaire discipline, pense à résoudre les problèmes, résiste au stress… et ceci tout en contrôlant les instruments dans sa cabine, avec l’ordinateur comme principal moyen de communication.

Grâce à un positionnement différent du métier sur le marché, Van Dievel réussit à attirer des gens qui viennent d’autres secteurs. C’est d’ailleurs explicitement le but de l’exercice, déclare Marian Verschoren, coordinateur formation. « Depuis 2017, plus de 70 % des gens que nous recrutons ne proviennent pas de notre secteur. Il n’y a tout simplement plus de personnel disponible sur le marché avec permis CE. Nous avons par exemple recyclé un architecte, un berger … et récemment encore un laborantin. Ils viennent tous chez nous grâce à cette image de pilote de poids lourds. »

Fondements de l’attractivité

Mais l’approche de Van Dievel dépasse le simple changement de nom. L’entreprise investit pleinement dans la formation de ses propres chauffeurs, dans le suivi et dans leur bien-être. La société est attentive à l’équilibre entre le travail et la vie privée par exemple. Il s’agit, selon l’étude Randstad, d’un fondement important de l’attractivité.

Voici les critères sur lesquels on se base pour décider si l’on veut ou pas travailler pour une entreprise donnée. En tête de liste : le salaire et les avantages : 63 % des gens les placent dans le top cinq. Ensuite, c’est surtout l’ambiance de travail et la sécurité de l’emploi qui comptent, ainsi que l’équilibre entre le travail et la vie privée, les perspectives d’avenir et la flexibilité des règles de travail. Dans le secteur du transport, cette liste est difficile à réaliser, reconnaît Jan Denys, spécialiste du marché du travail chez Randstad. « Pour être un ‘bon employeur’, on peut travailler sur l’ambiance de travail, tout comme sur les formations et la Corporate Social Responsibility (entreprise socialement responsable). Cet élément progresse et est cité par près d’un sondé sur cinq dans son Top 5 personnel, souligne Jan Denys. « Le transport n’est pas le mieux loti à ce niveau, mais certaines entreprises travaillent sur leur image sociale et écologique. Il faut intégrer cela dans la marque employeur. »

Un bon employeur ? C’est aussi ce sur quoi se concentre Maarten Gommeren de la société de transport du même nom. Il considère sa société comme employeur ‘attentionné’. « Nous constatons par exemple que notre fichier de chauffeurs a fortement évolué ces dernières années : de plus en plus de chauffeurs roumains travaillent ici sur la base d’un contrat belge. Je les aide au niveau des formulaires à remplir, des allocations familiales, à chercher un appartement … Nous les encourageons aussi à faire venir leur famille ici car nous souhaitons que les gens fassent une carrière entière chez nous. »

Cette attention apparaît également dans l’utilisation des voitures mises à disposition par la société : non seulement les techniciens les utilisent pour dépanner les poids lourds, mais les chauffeurs s’en servent aussi pour aller au supermarché avant de partir ou pour rentrer à la maison quand leur tournée est finie. « Ces voitures ne poussent sûrement pas les chauffeurs à venir travailler chez nous », déclare Maarten Gommeren. « Mais cela peut être un argument pour rester, même si je ne l’ai pas encore entendu explicitement. »

Une reconnaissance publique comme le titre de Transporteur de l’Année fait aussi partie des qualités du bon employeur.

Reconnaissance publique

La reconnaissance dont bénéficie une entreprise peut aussi contribuer à créer un employeur attractif. Transport Gheeraert – 165 collaborateurs, 30.000 m2 d’entrepôts, 105 véhicules et 210 semi-remorques et remorques – a été élu Transporteur de l’Année en 2017, un titre mentionné en grand sur le site web de l’entreprise. Et même si Gerry Defoort, HR-manager, peut difficilement le prouver, il pense que ce titre a bel et bien un effet positif sur l’attractivité de l’employeur. « Il est frappant de voir que les gens en parlent eux-mêmes spontanément lorsqu’ils postulent. Cela doit faire partie de notre marque employeur. C’est comme ça que nous sommes dans la tête des gens. » Le titre, suppose-t-il, donne confiance à des collaborateurs potentiels qui y voient une preuve que la société est bien dirigée. Le lien avec les ‘fondements’ que sont la sécurité de l’emploi, les perspectives d’avenir, la santé financière, la bonne réputation, les produits et services qualitatifs et un leadership fort est évident.

Ce qui rend Transport Gheeraert aussi attractif ? « Notre société est devenue un véritable lieu d’apprentissage », dit-on chez le transporteur. « Nous travaillons en IBO (formation professionnelle individuelle, ndlr), avons construit notre propre centre de formation et employons des gens qui savent très bien ce que c’est que de se former au travail. Nous travaillons aussi avec des parrains formés. Nous proposons en outre une procédure pour passer d’un permis B à un permis CE. » Dans l’étude de Randstad, la formation est d’ailleurs citée par 24 % des gens comme un des cinq principaux facteurs d’attractivité …

Tom Vlieghe (Acerta) : « Mettre en place une marque employeur porte ses fruits à long terme. »

Long terme

« Avec de meilleures conditions salariales et de travail, les résultats arrivent plus rapidement, tandis que mettre vraiment en place une marque employeur est plutôt rentable à long terme », indique Tom Vlieghe, Director Career Center d’Acerta. « Cependant, de meilleures conditions salariales ne constituent pas une motivation à long terme, comme l’indique l’étude. Les gens perçoivent rapidement leur salaire plus élevé comme quelque chose de normal. » En d’autres termes : un salaire plus élevé augmente la satisfaction des collaborateurs, mais cet effet disparaît après un temps. Ce qui reste, ce sont les coûts plus élevés.

Ce que les entreprises peuvent faire à long terme ? L’expert fait un certain nombre de propositions. « Tout d’abord, vous pouvez donner un salaire flexible via un plan cafétéria. Ceci permet d’offrir des conditions de travail plus attractives sans que les coûts n’explosent : vous offrez davantage de valeur à l’employé pour le même coût. D’autre part, vous pouvez aussi optimaliser le salaire du collaborateur en proposant par exemple des chèques-repas. A peine un employeur sur trois les utilisent aujourd’hui selon nos calculs. » Outre le salaire flexible, Tom Vlieghe préconise aussi d’œuvrer à l’implication des collaborateurs : écouter leurs idées et propositions, et les responsabiliser au niveau des résultats de l’entreprise. « Cette implication a davantage d’impact que le fait de travailler sur le salaire seul », dit-il.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !