Conduite automatique: au diable la nostalgie !

 08/10/2015  Claude Yvens  Expertise Center
Conduite automatique: au diable la nostalgie !

Après les véhicules long courrier, la boîte automatique est désormais proposée sur les véhicules de chantier, au point de renvoyer, dans la plupart des cas, les boîtes manuelles dans la liste des options.

Dans le secteur de la construction, on a pendant longtemps privilégié les boîtes manuelles. Les chauffeurs expérimentés étaient en effet mieux à même de choisir le bon rapport pour ne pas perdre de puissance de traction dans le sable meuble ou la boue. De plus, les premières boîtes automatisées n’étaient tout simplement pas suffisamment rapides. Mais ceci a été totalement réglé avec les dernières générations de véhicules de chantier. Les nouvelles transmissions automatisées passent les rapports plus précisément et rapidement. Par ailleurs, les chauffeurs expérimentés disponibles sont de moins en moins nombreux. Les boîtes manuelles ne présentent donc globalement plus d’avantage.

DAF AS Tronic

DAF trouve ses boîtes de vitesses chez l’Allemand ZF et offre le choix au client entre une boîte manuelle avec Servoshift (un système assisté par câble), un AS Tronic automatisé et une transmission totalement automatique. Le logiciel spécifique sur l’AS Tronic, comme pour les applications ‘on/off-road’, assure une puissance de traction ininterrompue et un démarrage sans problème sur tout type de sol. La boîte passe les rapports plus rapidement et l’embrayage réagit plus vite. L’aide au démarrage en côte sur l’AS Tronic et la transmission automatique évite de reculer en côte sans devoir utiliser le frein de stationnement. Confortable pour le chauffeur.

Iveco Eurotronic

Le client peut choisir, dans le cas des nouveaux Stralis et Trakker, entre trois transmissions différentes : une transmission manuelle (9 et 16 rapports), un Eurotronic automatisé avec un levier intégré au volant et une boîte automatique à 6 rapports. Les transmissions Eurotronic automatisées de ZF à 12 rapports offrent du confort et des avantages considérables en termes de ‘cost of ownership’.

iveco

MAN TipMatic

La boîte de vitesses MAN TipMatic est proposée de série sur les véhicules de chantier. MAN s’approvisionne aussi en boîtes de vitesses chez ZF. La liste d’options compte toujours une boîte manuelle.

« La MAN TipMatic avec mode tout-terrain offre davantage de confort et de sécurité en utilisation off-road », précise Kristof Schockaert, chauffeur de démonstration de MAN Truck & Bus Belgium. « Le mode Dx sur la MAN TipMatic qui équipe les TGX, TGS et TGM correspond à un mode tout-terrain spécialement adapté à une conduite sur chantier. MAN lance, pour les véhicules toutes roues motrices (4×4, 6×6 et 8×8), une variante de la TipMatic qui permet aussi une conduite en mode automatique confortable en off-road. Pour garantir la propulsion dans le sable, la gadoue ou en côte, on évite ici autant que possible de changer de rapport. Si on passe malgré tout les vitesses, la transmission effectue alors des passages rapides, en fonction du calcul de résistance à l’avancement. La transmission choisit, pour le démarrage off-road, un couple moteur élevé et maintient le rapport enclenché le plus longtemps possible. »

Mercedes-Benz Powershift 3

« Mercedes-Benz est un pionnier dans le passage des vitesses automatisé et a été, avec l’EPS, un véritable précurseur dans ce domaine », explique Hamza Chaaban, Product Manager Mercedes-Benz Trucks. « La transmission automatisée était déjà proposée de série en 2003 avec la 2e génération de l’Actros. Le transfert de puissance est assuré de série dans toutes les versions de la vaste gamme Arocs par une transmission PowerShift 3 à 8, 12 ou 16 (option) rapports. Cette transmission simplifie considérablement le travail du chauffeur, surtout en cas de manœuvres lourdes et dans des situations off-road difficiles. En option, notons également la transmission manuelle à 9 ou 16 rapports, disponible moyennant supplément. »

La boîte automatique Mercedes PowerShift 3 améliorée se distingue notamment par des temps de passage de rapport plus court (20 % plus court qu’avec la PowerShift 2). Avec son capteur sensible, la transmission PowerShift 3 offre davantage de possibilités. Une d’entre elles consiste à détecter le mode ‘overrun’ dans les descentes, ce qui a pour effet de maintenir le rapport.

La nouvelle fonction extra-lente (avec couple de démarrage plus élevé) associé au mode ‘manœuvre’ intégré permet de démarrer aisément et de manœuvrer avec précision. Il y a aussi le mode oscillant (rocking-free) qui permet de dégager les véhicules lorsqu’ils sont coincés dans un sol boueux ou vaseux. Il est possible de passer directement de la première à la marche arrière sans passer par le point mort. Pour reculer rapidement, des rapports arrière particulièrement ‘rapides’ sont aussi disponibles.

mercedes-benz

Renault Trucks Optidriver

« La majeure partie des véhicules de chantier sont livrés avec boîtes de vitesses automatisées », déclare Sven Boehme de Renault Trucks Belgique. « Les boîtes totalement automatiques ne sont fournies que pour des applications spécifiques. Les boîtes manuelles sont toujours disponibles sans supplément de prix. »

La gamme de chantier de Renault Trucks peut aussi être équipée de la nouvelle boîte Optidriver Extrem qui est plus adaptée à une utilisation dans des conditions difficiles. Par rapport à la boîte Optidriver ordinaire, celle-ci dispose d’un arbre d’entrée renforcé et d’un pignon d’engrenage spécifique. Le programme de transmission est lui aussi spécifique et tient compte du chargement du véhicule.

Scania Opticruise

Scania utilise comme base les boîtes de vitesses range-splitter de conception propre. Le Scania Opticruise est également disponible avec diverses PTO pour toutes les boîtes range-splitter. Il propose un mode spécial optimalisé pour l’off-road et le travail lourd sur chantier. Celui-ci aide le chauffeur, avec le module Scania Traction Control, à se sortir de situations difficiles. Scania Opticruise est disponible dans une version totalement automatisée avec embrayage automatique ou avec une pédale d’embrayage traditionnelle. En mode off-road, le système essaie de faire intervenir l’embrayage le plus souvent possible pour éviter les ruptures dans la fourniture de puissance et donc, dans la traction.

Volvo I-Shift

« Chez nous, 87 % des véhicules de chantier sont livrés avec un I-Shift automatisé, par rapport à 12 % de boîtes manuelles et 1 % de boîtes totalement automatiques », précise Philippe Jacquemyns de Volvo Trucks Belgium. « Pour les fervents amateurs, nous conservons la boîte manuelle dans la gamme, sans supplément de prix. »

La boîte automatisée I-Shift est de série sur les véhicules chantier les plus lourds (FMX), associée à un mode off-road spécifique.

volvo

 

Conduite automatique – Au diable la nostalgie

Automatisch rijden – Weg met de nostalgie!

 

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !