Colruyt: 3 mots-clés pour une logistique durable

 17/12/2015  Claude Yvens  Expertise Center
Colruyt: 3 mots-clés pour une logistique durable

Récemment, Colruyt Group a ouvert un nouveau centre logistique à Ath/Lessines, la 3e plate-forme logistique du groupe dans notre pays. Le DC se distingue par son caractère particulièrement durable, en phase avec la stratégie du groupe qui repose sur 3 mots-clés : Eviter, Déplacer et Verdir.

« Au sein du groupe Colruyt, chaque entité est responsable de sa propre gestion du transport et de la logistique », explique Martine Pauwels, directrice logistique des magasins arborant les logos Colruyt Meilleurs Prix, Okay et Bio Planet. « Chaque cluster d’activités peut choisir d’effectuer le transport et la logistique lui-même, de les interconnecter en partie ou de les confier partiellement à une tierce partie », précise-t-elle.

Durabilité

Une constante caractérise toutes ces activités : la durabilité. Les DC opèrent de façon aussi écologique que possible, et cette logique verte s’applique aussi aux flux des biens entrants et sortants. « Les biens entrants – et notamment ceux qui proviennent de l’étranger – sont autant que possible acheminés par short sea, navigation intérieure ou train, les poids lourds n’étant mobilisés que pour les derniers km », explique M. Pauwels. La voie fluviale est notamment utilisée pour le transport de conteneurs entre le port d’Anvers et celui de Bruxelles (Vilvorde). Cette solution permet aussi de réduire au maximum la distance parcourue sur route en direction des DC.

« Pour les flux sortants – vers les magasins donc – nous essayons d’appliquer nos 3 mots-clés : Eviter, Déplacer et Verdir », souligne M. Pauwels. « Comment ‘Eviter’ (les km à vide) ? En maintenant un taux de remplissage aussi élevé que possible. Chaque chariot Colruyt est rempli à 96 %, et chaque semi est chargée à 95-96 %. Nous réussissons notamment à transporter les produits réfrigérés et non réfrigérés dans les mêmes semis. »

Nous ‘Déplaçons’ en organisant, lorsque nous en obtenons l’autorisation, l’approvisionnement des magasins en dehors des heures de pointe et, si possible, la nuit. Nous pouvons ainsi éviter la congestion (moins d’émissions de CO2 et réduction des coûts) et accroître la sécurité. »

Ceci explique pourquoi Colruyt a participé activement aux projets PIEK des pouvoirs publics flamands censés constituer la base de la réglementation Vlarem sur la distribution de nuit. « 25 % de l’approvisionnement des magasins a déjà lieu la nuit, mais nous souhaitons dépasser les 30 % », annonce M. Pauwels.

« Nous ‘Verdissons’ en utilisant des poids lourds plus verts. Le transport routier est assuré à 25 % par nos propres tracteurs et à 75 % par des sous-traitants. Nous essayons de remplacer nos tracteurs par des Euro 6 et nous encourageons les sous-traitants à en faire de même. Nous examinons aussi les possibilités du CNG : nous testons un tracteur au gaz naturel depuis 2 ans déjà, mais avec ses 320 ch, il n’est exploitable que sur des trajets plats. Nous nous intéressons aussi au camion électrique, mais cette technologie n’est pas encore au point », conclut M. Pauwels.

Philippe Van Dooren

Colruyt: 3 mots-clés pour une logistique durable

Colruyt: logistiek schrijft men met drie V’s

 

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !