Cinram : Les petits marchés exigent une coopération renforcée

 21/03/2016  Claude Yvens  Economie, Logistics
Cinram : Les petits marchés exigent une coopération renforcée

CINRAM GmbH crée un ‘Scandinavian Warehouse’ pour la distribution de produits médias. Le site d’Alsdorf offre de l’espace de stockage et une réelle expertise dans les domaines de la distribution, technique et IT.

Les profonds bouleversements économiques sont aussi synonymes d’opportunités. CINRAM GmbH en est la preuve. Depuis 40 ans, cette société implantée à Alsdorf (près d’Aix-la-Chapelle) fabrique, parachève et distribue des produits pour l’industrie des médias. Si la demande de DVD et de disques Blu-ray reste relativement élevée en Allemagne, il n’en va pas du tout de même dans les pays nordiques. A partir de 2015, les partenaires de distribution de plusieurs studios se sont d’ailleurs retirés. CINRAM a décidé de relever le défi et a repris l’été dernier les livraisons destinées aux marchés danois, suédois, norvégien et finlandais – pour son client de longue date Warner Home Video (WHV) dans un premier temps.
Coopérations. Depuis, CINRAM a aussi conclu des contrats avec deux joint-ventures – Universal Pictures et Sony, ainsi que 20th Century Fox et Paramount. Par conséquent, elle assure également la distribution de leurs produits – d’Alsdorf jusqu’en Scandinavie et en Finlande – depuis février 2016. L’entreprise a donc décidé de construire un nouveau ‘Scandinavian Warehouse’ afin d’exploiter au mieux les avantages de cette concentration. Elle peut ainsi grouper dans une seule caisse les produits de différents studios destinés à un même client. C’est, à cette échelle, une nouveauté dans le secteur. « On peut dire que la reprise des activités pour WHV a fait boule de neige », déclare Marion Klingelnberg, directrice de la branche Distribution. « Nous avons démontré notre capacité à tout gérer d’ici et grâce à cette concentration, nos clients bénéficient de synergies. CINRAM et les studios sont donc gagnants ! »
Capacité de stockage et expertise. Ces dernières années, CINRAM a évolué et offre désormais une gamme complète de services logistiques – et plus seulement au secteur des médias. Si la construction du ‘Scandinavian Warehouse’ a pu être réalisée aussi rapidement, c’est parce que le site d’Alsdorf réunissait tous les atouts : une grande expérience et une réelle expertise dans le domaine de la distribution, une capacité de stockage suffisante et des équipes technique et informatique capables de fournir des solutions sur mesure. Situé dans le quartier de Hoengen, le nouvel entrepôt se compose de deux halles spacieuses. L’équipe technique l’a doté de technologies de préparation de commandes ultramodernes. Un système spécial assure un flux optimal dans les rayonnages : les commandes sont traitées sur deux niveaux et les boîtes sont déplacées le moins possible. L’entrepôt inclut une zone d’enlèvement pour 36 palettes et des rayonnages dynamiques comptant 2 250 emplacements. Plus 600 rayonnages statiques qui offrent 27 000 emplacements sur deux étages. Le département IT a remanié l’environnement SAP et y a intégré chaque société séparément, en les classant par pays. Il a aussi fallu tenir compte des spécificités du commerce avec les pays nordiques : quatre devises différentes et des conditions particulières concernant les livraisons en Norvège, qui n’est pas membre de l’UE.
Partenaire de transport. CINRAM a trouvé en Spedition Bring un partenaire doté d’un réseau étendu et d’une bonne infrastructure. Cette filiale de la Poste norvégienne s’est spécialisée dans le secteur B2B et la livraison de marchandises dans les pays nordiques pour des commanditaires européens est l’une de ses activités clés. Michael Roland Clausager, Key Account Manager Germany/Europe sur le site danois de Kastrup, est l’interlocuteur de CINRAM. « Le temps est le plus grand défi. Nous chargeons à Alsdorf et dans les 48 heures, les marchandises sont distribuées à presque tous les clients, en Scandinavie et en Finlande », explique-t-il. La communication est bien sûr capitale quand on se lance dans une entreprise de cette ampleur. Les premières conclusions de Marion Klingelnberg et de Michael Roland Clausager sont toutefois des plus positives : « Ces derniers mois, nous avons progressé ensemble ! »
Des techniques modernes pour la préparation des commandes. CINRAM utilise un système développé par ses soins dans ‘l’entrepôt scandinave’ : le Pick-Cart dispose d’un système Put-to-Light et est combiné à des lunettes intelligentes, un smartphone ou une montre intelligente pour la préparation des commandes. L’utilisation d’un ‘gant scanner’ permet aussi de traiter rapidement les commandes, car la clarté des instructions et la liberté de mouvements sont garanties. Au terme des phases de test, il est apparu que le gain de temps est de 44 % lorsque les travailleurs utilisent le Pick-Cart CINRAM et des lunettes intelligentes.
Sabine Busse

CINRAM_Scandi_Warehouse_3_highres

Les rayonnages et les systèmes de manutention du nouveau ‘Scandinavian Warehouse’ sont opérationnels. Depuis février, c’est d’ici que partent des DVD et des Blu-ray destinés aux pays nordiques.

 

CINRAM_Scandi_Warehouse_1_highres

Système de manutention dans le nouveau ‘Scandinavian Warehouse’ de CINRAM.

 

CINRAM_Kommissionierung_1_highres

Le Pick-Cart CINRAM est doté d’un écran tactile et d’un système Put-to-Light. Combiné à des lunettes intelligentes, il représente un gain de temps de 44 % pour les travailleurs.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !