Certificats ADR: à l’heure de la régionalisation

 19/04/2016  Claude Yvens  Expertise Center
Certificats ADR: à l’heure de la régionalisation

Depuis le 1er janvier 2016, ce sont les Régions qui sont aux commandes des examens pour le renouvellement des certificats ADR. Il y a eu quelques retards au démarrage, mais la régionalisation a surtout des conséquences pratiques pour les chauffeurs et les entreprises.

Dans l’ancien cadre fédéral, c’est l’ITLB qui organisait les examens et la société Cartaplus qui fabriquait les cartes pour les quelques 6000 chauffeurs ADR du pays. Dans le cadre régional, c’est la même chose. Ou pas tout à fait…

Procédure plus rapide

En janvier, il y a eu un moment de flottement du côté de la Région Wallonne. La Flandre et Bruxelles avaient organisé un appel à candidature et sélectionné l’ITLB (il y avait pourtant au moins un autre candidat, mais il n’a pas été autorisé à remettre un dossier…). La Wallonie n’avait pas publié ce document parce que le ministre compétent (Maxime Prevot) préférait passer par un prolongement de l’agrément ex-fédéral. Dix jours avant le premier examen prévu pour 25 chauffeurs, l’ITLB n’en savait rien… Il aura fallu une campagne de presse pour que les choses rentrent dans l’ordre…

C’est donc toujours l’ITLB qui organise les examens ADR, avec toutefois une contrainte nouvelle : en Flandre, seuls des examens en néerlandais et organisés sur le territoire de la région sont autorisés. « L’ITLB organise désormais un examen chaque semaine, sur base d’une tournante par province, explique son directeur Geert Machenil. Nous pouvons aussi organiser un examen supplémentaire à partir de 30 chauffeurs inscrits. »

Autre changement : les cartes seront expédiées par Taxipost, pour des raisons de traçabilité, mais aussi de rapidité. « Par le passé, il nous est arrivé d’avoir des problèmes avec des chauffeurs qui avaient déménagé après leur examen. Le nouveau système est plus rapide, et le chauffeur peut spécifier l’adresse de livraison de son choix. Dans tous les cas, quelqu’un doit réceptionner le colis et signer le bon de livraison », poursuit Machenil.

Ce n’est pas parce que le système est plus rapide qu’il faut attendre la dernière minute. Rappelons que la validité de la carte est de cinq ans, mais qu’il est possible de suivre les cours et de passer l’examen à partir du début de la 5e année de validité. Quel que soit le moment où l’on passe l’examen, les jours restants jusqu’à la fin de la période de validité ne sont pas perdus.

Selon nos informations, la Flandre s’apprêterait à remplacer le système d’encodage des résultats par un système 100 % ‘flamand’ qui remplacerait le système utilisé depuis toujours par le SPF. Affaire à suivre donc…

Coût en hausse

Il n’y a pas de lien direct avec la régionalisation, mais plutôt avec la méthode de livraison des cartes. Voici les tarifs pratiqués en 2016 pour l’examen et la réalisation des cartes ADR :

– examen : 62.81 EUR, TVA comprise.

– carte : 13.26 EUR, TVA comprise, soit environ 5 euros de plus qu’auparavant

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site www.itlb.be

 

Certificats ADR: à l’heure de la régionalisation

ADR-certificaten: na de reorganisatie

 

 

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !