Brexit: la Febetra en faveur du scénario norvégien

 30/03/2017  Redactie  Economie, enews
Brexit: la Febetra en faveur du scénario norvégien

Même si le Royaume-Uni n’est pas la destination favorite des transporteurs belges, le Brexit ne restera pas sans conséquence pour eux.

Quel que soit le cadre constitutionnel qui sera finalement retenu par les négociateurs, le commerce entre le Royaume-Uni et l’UE sera toujours touché. Lorsqu’on touche au commerce, on touche automatiquement aussi au transport routier. Spécifiquement en ce qui concerne le secteur du transport routier il y a beaucoup de questions qui demeurent sans réponse. Allons-nous revivre les années 80 ? Va-t-on en d’autres mots réinstaurer des autorisations bilatérales, y aura-t-il à nouveau des contrôles systématiques aux frontières ? Aux yeux de la Febetra il faut tendre vers un scénario « Brexit » ayant un impact aussi faible que possible sur le commerce entre la Belgique et le Royaume-Uni et n’engendrant ni surcoûts, ni paperasseries supplémentaires pour les transporteurs. Le modèle norvégien est le scénario qu’il faut coûte que coûte privilégier. Dans ce scénario, une licence de transport communautaire (LTC) suffit pour effectuer des transports de ou vers le Royaume-Uni et le cabotage reste autorisé. Autre avantage non négligeable de ce scénario, pas de contrôles systématiques aux frontières.

Pour tout savoir sur Febetra, rendez-vous sur notre Transport & Van In Belgium Directory !

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !