Bert Verbessem : “Je reste”

 04/09/2015  Claude Yvens  Economie
Bert Verbessem : “Je reste”

Deux jours après l’annonce de la reprise de sa société par Jost Group, nous nous sommes entretenus avec Bert Verbessem sur les raisons qui l’ont poussé à vendre et sur ses projets d’avenir. Une chose est certaine : il reste à bord…

Tout d’abord, une précision : si seule la société Transport Verbessem a été reprise, les actifs de sa société-soeur Powerline ont été transférés à Jost Group, Powerline continuant à opérer comme société immobilière et restant aux mains de Bert Verbessem. “Les activités logistiques de Powerline sont aussi transférées à Jost Group, explique Bert Verbessem. Ces activités étaient d’ailleurs déjà partiellement liées à Jost Group, puisque nous lui louions une surface d’entreposage à Liège pour Coca-Cola depuis deux ans. C’est dans ce cadre que je discute avec Roland Jost que je connais bien, en en discutant de l’évolution de notre secteur, je lui ai fait part des questions que nous nous posions sur l’avenir à long terme d’une petite structure comme la nôtre. Nous devions de toutes façons grandir. De discussion en discussion, il m’a fait une proposition qui a abouti à la reprise. Désormais, la continuité de l’entreprise est assurée, dans un monde où il devient de plus en plus difficile pour une petite structure de conclure des contrats avec de grands clients.”
Le pôle ‘boissons’ de Jost Group se développera donc autour des contrats existants avec AB Inbev et avec Coca-Cola, la non-concurrence entre les deux géants ayant certainement facilité le rapprochement de Verbessem avec Jost Group.

Projets ‘verts’

Comme c’est la tradition chez Jost Group, la reprisse traduira d’abord par la centralisation des achats et le passage progressif du parc aux couleurs du groupe. Pour le reste, dans un premier temps, rien ne change. “Je reste à la direction de l’entreprise, et je pourrai me concentrer sur les aspects commerciaux et de nouveaux projets logistiques, poursuit Bert Verbessem. “A l’exception de la gestion de la flotte, Bert continuera à jouer le même rôle qu’avant, nous confirme Véronique Hustin, porte-parole de Jost Group. Quand à la recherche de solutions ‘vertes’ et de propulsions alternatives, il s’agit d’un sujet sur laquelle les deux entreprises sont sur la même ligne. “Jost Group a compris la nécessité d’évoluer dans cette direction, tout comme nous le faisions déjà avec nos véhicules au gaz CNG”, explique encore Bert Verbessem, tandis que les projets de ce type avancent également chez Jost Group. L’achat de véhicules Dual Fuel diesel/CNG est désormais sérieusement envisagé, seule une décisions devant encore être prise sur une éventuelle station CNG en propre.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !