Bennes: la technologie est dans le détail

 01/09/2015  Claude Yvens  Expertise Center
Bennes: la technologie est dans le détail

Le secteur de la construction fait appel aux bennes lorsqu’il s’agit de transporter des marchandises en vrac (terre, sable, gravier, décombres, déchets). Tout ce qui peut en fait être déversé sur le sol d’un simple mouvement de bennage. La benne et le système de bennage peuvent être adaptés en fonction des produits transportés.

La benne basculante reste la version la plus utilisée, bien que les matériaux et les systèmes de bennage aient fortement évolué. De nombreuses nouvelles applications touchant à la sécurité et aux fonctions de commandes sont ainsi régies par une technologie de pointe. Exemples : la commande à distance du bennage, le hayon, le pare-chocs rabattable ou la couverture du chargement, la surveillance de la stabilité du véhicule, du poids transporté et bien plus encore. Certaines fonctions peuvent même être contrôlées ou pilotées via une application.

Le chargement fait la benne

Selon la nature des déchets ou des matériaux de construction à transporter, l’utilisateur aura le choix entre plusieurs matériaux, une forme différente ou un autre type de benne.

  • Les tri-bennes ont été spécifiquement conçues pour les travaux plus légers, par exemple les services communaux où les ridelles sont commandées tant manuellement qu’hydrauliquement.
  • La benne basculante est fort prisée par le marché des matériaux de construction; les parois latérales sont réalisées soit en aluminium, soit en acier.
  • La benne multifonctionnelle que l’on retrouve typiquement dans le secteur du terrassement est proposée avec un grand nombre d’équipements supplémentaires : différentes options de basculement, isolation, toit, structure des panneaux latéraux, côtés hydrauliques.
  • Dans le transport de marchandises qui mettent fortement la caisse à mal, comme les roches ou les déchets de construction, c’est la benne circulaire ou semi-circulaire qui s’est imposée. Les aciers spécifiques qui ont été choisis pour cette benne la rendent particulièrement résistante aux chargements agressifs. Autres points forts : un centre de gravité plus bas grâce à la forme conique (surtout avec une benne encastrée dans le châssis) et la facilité de déchargement, car les bennes sont aussi coniques dans la longueur. Une fois la forme choisie, il reste à sélectionner le matériau. L’acier convient à toutes les applications, sachant que les bennes semi-circulaires sont fabriquées avec des aciers particulièrement résistants, comme Hardox ou Domex. L’aluminium aura la préférence lorsque la charge utile prime. Certains constructeurs combinent l’acier avec l’aluminium. Autre solution : un plancher spécial, remplaçable, pour faire face à l’usure exercée par le chargement. Des plaques d’usure supplémentaires peuvent aussi être placées aux endroits les plus sensibles pour rendre la caisse plus résistante.

Des essais sont aussi en cours avec des bennes en matériau synthétique. C’est surtout le cas aux Pays-Bas où les entreprises néerlandaises pourraient réaliser des gains de charge utile considérables, compte tenu de la MMA fixée à 50 tonnes.

bennes (2)

Système de bennage

Les systèmes de bennage mécaniques ont été remplacés par des systèmes hydrauliques (électro/hydrauliques dans le cas des utilitaires légers, pneumatiques/hydrauliques sur les véhicules lourds). L’hydraulique est pilotée par une prise de force.  La puissance est puisée sur le moteur (volant moteur PTO) ou sur la boîte de vitesses.

L’actuelle génération de moteurs peut aussi, grâce à l’électronique, délivrer la puissance adaptée à la prise de force. Avantages : une consommation à la baisse et une chaîne cinématique moins sollicitée.

Le bennage s’effectue à l’aide de cylindres. Deux variantes principales existent : le cylindre en tête, les cylindres intermédiaires ou un système en ciseaux. La première version favorise le gain de poids, la seconde version est, quant à elle, préférable lorsque la stabilité prime. Par rapport au cylindre en tête, les cylindres placés au milieu vont permettre d’installer une caisse plus longue.

Pour accueillir une benne, un renforcement du châssis ou l’installation d’un faux châssis s’impose, car le bennage exerce une lourde contrainte sur le point de pivot de la caisse.

bennes (4)

Versions spéciales

Investissement important, une benne peut difficilement être affectée à d’autres missions. Pour cette raison, il existe des versions spéciales qui autorisent un certain degré de flexibilité. Exemple : les bennes dotées d’une largeur palette, qui permettent donc aussi le chargement de palettes.

Autre exemple: la benne amovible. Avec une construction amovible, le véhicule de base peut éventuellement faire office de tracteur (avec une sellette encastrée), une version qui est populaire auprès des grands entrepreneurs. Le camion en version tracteur amène, par exemple, à l’aide d’une semi surbaissée, des machines vers le chantier et le reste de la journée, le véhicule fait office de benne. La benne amovible peut aussi être remplacée par un mixer ou par une superstructure avec grue.

bennes (1)

Alternatives

Il existe encore d’autres alternatives sur le marché du transport de marchandises en vrac. Plusieurs constructeurs proposent désormais des espaces de chargement équipés d’un éjecteur (Ram Trailer, Fliegl) ou d’un pusher. Ces bennes ne basculent pas, mais poussent le chargement en dehors de l’espace de chargement.

Outre des bennes spéciales adaptées à l’exploitation minière, AJK a aussi construit un pusher. Ce pusher signé AJK a été réalisé sur mesures pour le transport sur terrains fermés/exploitations fermées et pour des applications dans des conditions extrêmes. Il est capable de déverser son chargement à des endroits où une benne ne pourrait pas benner. Cela signifie que le véhicule ne doit pas être stabilisé et peut aussi déverser son chargement même si la hauteur est limitée. Ces véhicules sont construits en acier à très haute limite d’élasticité, comme Hardox, Domex et autres.

S’il manipule des marchandises en vrac, l’entrepreneur peut aussi choisir une benne à fond mouvant (Walking Floor, Running Floor). Cette construction offre les mêmes avantages qu’un système pusher. La construction et le système de fond mouvant sont cependant moins résistants aux chargements abrasifs.

Troisième alternative: un système-conteneur avec bras télescopique, bras à crochet, bras articulé, câbles ou chaînes. L’avantage principal de ce concept est que la benne ou le conteneur peuvent être laissés sur place et que le véhicule peut, pendant ce temps, enlever un chargement complet sur une autre localisation. Ces systèmes-conteneurs sont disponibles en version benne, et remplissent alors toutes les fonctions d’une benne conventionnelle. Ils sont aussi plus flexibles, car ils peuvent emmener différents types de conteneurs (conteneurs pressurisés, silos, conteneurs-citernes, conteneurs pour vrac).

bennes (6)

3 conseils précieux

Les mêmes erreurs sont souvent commises dans le choix d’une benne.

1. N’achetez pas une benne trop petite. Les surcharges à l’essieu coûtent trop cher…

2. Ne choisissez pas une benne trop légère en espérant gagner de la charge utile. La surcharge va user prématurément cette benne voire même la faire céder.

3. Faites attention à la qualité, à la finition et aussi à l’équipement hydraulique.

Bennes – La technologie est dans le détail

Kippers – De hightech zit in de details