Aux Pays-Bas, le Brexit inquiète : de nouveaux flux migratoires sont à prévoir

 13/08/2019  Justin Duckers  News Transport
Aux Pays-Bas, le Brexit inquiète : de nouveaux flux migratoires sont à prévoir

L’association professionnelle hollandaise Transport en Logistiek Nederland (TLN) se fait du souci : de plus en plus de témoignages lui parviennent d’immigrants trouvés dans les remorques, les conteneurs ou les bennes de camions, cherchant à traverser illégalement les frontières. Une situation qui inquiète et pour laquelle sont recherchées des solutions.

Les chauffeurs eux-mêmes ne sont généralement pas au courant qu’ils « accueillent » dans leur remorque ces nouveaux passagers. Après avoir passé la nuit sur une aire d’autoroute, car il n’y a autre part que peu de places de stationnement qui leur sont réservées, ils reprennent la route et parviennent parfois même à destination sans jamais savoir que, pour un bout de route, ils ont transporté avec eux plus que leur chargement initial. La faute, notamment, à des aires d’autoroute peu surveillées et peu éclairées qui facilitent l’embarquement illégal des immigrants. Si ceci se passe aux Pays-Bas, se remarquent également de tels phénomènes en Belgique. Et on peut alors se demander si la mesure en phase d’être adoptée par la commune de Brasschaat, d’interdire tout stationnement de camions sur son territoire, ne ferait pas qu’accroître ce « problème d’embarquement ».

TLN s’inquiète quant à elle des délais de traitement dans les terminaux des ports hollandais, dont celui de Rotterdam, qui pourraient s’allonger une fois le Brexit pleinement d’application. En effet, cela ne manquerait pas d’également augmenter les temps de stationnement des camions, ce qui donnerait d’autant plus d’opportunités de s’y embarquer illégalement.

La solution ? Le gouvernement hollandais et le monde des affaires sont en discussion ouverte. Notamment, la mise à disposition de places de stationnement supplémentaires dans les terminaux – des places surveillées et sécurisées – a été envisagée. De même, a été avancée l’idée de nouveaux plans de circulation. Quant à TLN, elle propose d’équiper les aires de stationnement de caméras intelligentes qui permettraient de repérer plus facilement tout comportement suspect.

Une situation à garder à l’œil, et des solutions qui pourraient être envisagées en Belgique dans la mesure où le pays est confronté au même problème.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !