Atlas Copco Wilrijk cherche du personnel logistique

 16/03/2018  Philippe Van Dooren  HR, News Logistics
Atlas Copco Wilrijk cherche du personnel logistique

Le centre de distribution d’Atlas Copco à Wilrijk voit ses activités progresser de 3 à 4% chaque année. Le fabricant de compresseurs cherche donc des magasiniers pour renforcer son équipe, et pour les attirer, il insiste sur les bonnes conditions de travail et sur la notion de ‘travail réalisable’.

Aujourd’hui, le DC emploie environ 250 personnes, dont 30% de femmes. Ce pourcentage doit augmenter, dit Atlas Copco. L’entreprise propose à la fois des contrats flexibles, pour donner une chance à du personnel sans expérience logistique, et des contrats fixes pour le pesonnel plus aguerri.  “C’est assez exceptionnel pour le secteur”, estime l’entreprise.

Atlas Copco insiste beaucoup sur l’application qui est faite du principe de ‘travail réalisable’. Les magasiniers sont engagés dans un programme ‘New Way of Working’ qui a valu à Atlas Copco un Corporate HR Award. Ce programme met la négociation et le fonctionnement par équipes au centre du jeu, et permet les approches ‘bottom-up’.

Le gros avantage du NWOW, selon Jan De Wilde, warehouse manager à Wilrijk, est que cette méthode favorise l’autonomie au travail pour les magasiniers : “En 2016, nous avons par exemple introduit un nouveau système qui leur permet de répartir leur travail eux-mêmes. L’idée venait du terrain et leur a donné une perception beaucoup plus positive de leur travail”.

Atlas Copco organise également des ateliers sur la santé et investit dans l’ergonomie des postes de travail afin de maintenir son personnel plus longtemps à son poste. L’entreprise suédoise collabore ainsi avec la plate-forme du VIL dans le cadre d’un projet d’utilisation d’exosquelettes qui soutiennent les magasiniers pour les tâches de levage : une charge de 50 kilos semble alors n’en peser plus que deux. Ce type de matériel sera introduit à Wilrijk dans le courant de cette année.

Et alors que d’autres logisticiens ont choisi de s’installer aux Pays-Bas ou en Allemagne, Atlas Copco dit croire encore aux atouts logistiques de la Belgique. C’est pourquoi la multinationale suédoise a continué à investir à Wilrijk, notamment dans les technologies intelligentes comme le voice-picking. Atlas Copco possède ses deux plus grands deux centres de distribution dans notre pays : Wilrijk (24.000m² , 150.000  références et 100 camions par jour) et Hoeselt.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !