Affaire Jost Group : l’illégalité de la saisie confirmée

 19/03/2019  Claude Yvens  Réglementation
Affaire Jost Group : l’illégalité de la saisie confirmée

Le juge des référés du tribunal de Liège a rendu aujourd’hui sa décision dans le cadre de la saisie de véhicules appartenant à Jost Group par le Parquet Fédéral. Cette décision est claire : la mise sous séquestre de 346 véhicules n’est pas proportionnelle et elle est donc illégale. Au siège du transporteur liégeois, l’heure est au soulagement.

“L’Etat de Droit est sauvegardé, et nos véhicules peuvent circuler librement”, se réjouit-on chez Jost Group. “Nous regrettons néanmoins que l’exposition médiatique des éléments du dossier d’instruction, que nous ne connaissons pas, par la seule interprétation et communication du Parquet, ait gravement porté atteinte à la présomption d’innocence dont toute personne doit bénéficier dans un état démocratique”.

Le Groupe Jost déclare encore renouveler sa confiance en la justice, tout en contestant les accusations injustes dont il estime faire l’objet.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !