ACEA : “Il faut 6000 stations de charge publiques en Europe”

 17/01/2019  Claude Yvens  Economie
ACEA : “Il faut 6000 stations de charge publiques en Europe”

Selon l’association des constructeurs automobiles européens ACEA, les besoins en infrastructures de recharge pour les propulsions alternatives seront énormes dans les anénes à venir. Il faudrait ainsi installer 6000 sites de recharge rapide le long des autoroutes européennes d’ici 2030 si l’on veut atteindre les objectifs de réduction de CO2.

L’étude sort très opportunément juste avant le début du ‘trilogue’ lors duquel le Parlement européen, la Commission et le Conseil doivent fixer définitivement les objectifs de réduction des émissions de CO2 qui seront imposés aux constructeurs de poids lourds. Elle constate d’abord que les poids lourds ne peuvent pas utiliser les infrastructures de recharge existantes, puisque celles-ci sont calibrées pour les voitures particulières. Par exemple, une borne de recharge pour camion électrique doit fournir plus de 500 kW, alors que la puissance maximale des bornes existantes est de 350 kW. Selon l’ACEA, il faudrait installer 6000 de ces bornes publiques à haut débit en une dizaine d’années… alors qu’il n’en existe aucune actuellement. Idem pour les stations à hydrogène : une pression de 700 bar ou de l’hydrogène liquide est nécessaire pour assurer le ravitaillement d’un camion, et il n’existe toujours aucun plan d’installation, alors que 500 stations de ce type seraient nécessaires d’ici 2030.

La situation est un peu meilleure pour le gaz naturel, puisque 155 des 1000 stations LNG estimées nécessaires sont déjà opérationnelles en Europe.

 

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !