9 transporteurs face à la taxe kilométrique (VIDEOS)

 08/12/2015  Claude Yvens  Expertise Center
9 transporteurs face à la taxe kilométrique (VIDEOS)

L’impact de la taxe kilométrique s’annonce fort variable d’une entreprise de transport à l’autre. Si sa répercussion et les négociations inhérentes en inquiètent certaines, elle en oblige d’autres à changer leurs habitudes dans la capitale. 9 transporteurs témoignent.

ERIC DEMONTY – JOST GROUP

BRYAN BEUTELS – DISTRILOG GROUP

JÜRGEN GOBYN – GOBO

DAMIEN SCHILS – MAGETRA INTERNATIONAL

LUC VAN AERDE – TRANSPORT VAN AERDE

ERIC NOTERMAN – VAN MOER LOGISTICS

ALAIN ADRIAENS – IDEAL FREIGHT

FRANS VAN BEDAF – DACHSER WILLEBROEK

CHRISTOPHE HOUSSA – JENNESCO

« A Bruxelles, on roulera davantage avec des camionnettes »

Chez Jennesco, on estime que la taxe kilométrique va faire augmenter le prix de revient de 7 à 12% selon les cas de figure. L’entreprise a déjà pris la décision d’accélérer le remplacement de ces anciens véhicules motorisés, au profit de nouveaux Euro V et Euro 6 moins taxés, et de réorganiser certaines de ses tournées, notamment sur Bruxelles. « Par exemple, au lieu de 5 véhicules de +3,5 t qui effectuent le trajet Lontzen – Bruxelles, nous utilisons désormais un plus grand camion. Celui-ci se rend dans un hub en périphérie bruxelloise et décharge la marchandise dans des camionnettes, qui effectuent ensuite les différentes livraisons dans Bruxelles. Cette réorganisation, mise en place depuis juillet, nous permettra de soulager l’impact de la taxe kilométrique à Bruxelles. » Toutefois, « la réorganisation a ses limites. Chaque mission de transport est unique et il ne sera pas toujours possible de remplacer les véhicules actuels par des moins de 3,5 t et ce, en raison des exigences des clients ou du caractère spécifique de la mission. Nous devrons à chaque fois calculer et déterminer la meilleure des solutions. »

 

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !