La Febetra fustige les ‘règles absurdes’

 11/02/2019  Claude Yvens  Réglementation
La Febetra fustige les ‘règles absurdes’

A quelques semaines des élections, la Febetra regrette que certaines règles empêchent le transport routier de devenir plus durable. A commencer par l’interdiction de franchir la frontière franco-belge avec des convois de 44 tonnes.

Selon le directeur Philippe Degraef, le transport routier est prêt à faire des efforts pour se rendre plus écologique, mais le monde politique doit lui donner un coup de main : “Par exemple en changeant un certain nombre de règles absurdes qui sont un frein à un transport routier plus durable. Concrètement, nous pensons pense à l’interdiction de franchir la frontière entre la France et la Belgique avec des véhicules à 44 tonnes, alors que ces deux pays autorisent les 44 tonnes sur leur propre territoire. L’interdiction pour les écocombis d’emprunter les 5 kilomètres du ring de Bruxelles situés sur le territoire de la Région de Bruxelles-Capitale, alors que ces combinaisons peuvent circuler sur le reste du ring de Bruxelles, est un autre exemple d’une situation absurde. Même si ces petits ajustements au cadre juridique existant ne suffiront pas à atteindre les objectifs climatiques, ils sont plus que bienvenus pour rendre le transport routier plus durable.” Message envoyé aux partis qui peaufinent leur programme électoral ?

Pour tout savoir sur Febetra, rendez-vous sur notre Transport & Van In Belgium Directory !

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !