2019, un grand cru pour l’immobilier logistique

 18/12/2019  Claude Yvens  Real Estate
2019, un grand cru pour l’immobilier logistique

Le courtier JLL a rendu une analyse très positive du marché de l’immobilier logistique en Belgique pour l’année 2019. Malgré la croissance économique molle, les évolutions structurelles du secteur logistique ont généré un joli volume de transactions.

A quelques jours de la clôture, JLL estime que le volume ds transactions immobilières devrait atteindre 930.000 m2, soit un quart de plus que la moyenne des cnq dernières années. Ce sont surtout les grandes transactions qui ont poussé ce marché vers le haut : Lingang à Zeebruges, deux gros développements pour le groupe Weerts, le centre de distribution de Barry Callebaut à Lokeren et celui de Lidl à la Louvière n’en sont que quelques exemples.

L’autre évolution marquante est la répartition géographique des transactions : l’axe Anvers-Bruxelles est complètement saturé (avec un taux de vacance inférieur à 2,5 %) et ne domine plus le marché des transactions. A l’inverse, l’axe Anvers-Gand (60.00 m2 pour Barry Callebaut et 36.000 m2 pour Hertsens) et l’axe wallon (Lidl, Weerts, mais aussi 32.000 m2 pour Cora à Heppignies et 30.000 m2 pour Cainiao Logistics à Liège) progressent fortement.

Selon JLL, l’année 2020 s’annonce tout aussi prometteuse, puisqu’il y a déjà 430.000 m2 qui sortiront de terre d’ici douze mois, soit davantage qu’en 2019, et que les projets à plus long terme totalisent déjà 309.000 m2.

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !