Transportmanagement.be

2011 a été une année record pour l’immobilier industriel

 18/01/2012  Yannick Haesevoets  Contract Logistics
2011 a été une année record pour l’immobilier industriel

En dépit de la crise dans la zone euro, de l’instabilité politique et de la faible croissance économique, l’année 2011 a été une année record pour l’immobilier industriel en Belgique, conclut Jones Lang LaSalle dans le cadre de l’analyse du résultat final pour l’année 2011.

Fin décembre le compteur de transactions indiquait 818.000 m² pour le secteur logistique, ce qui représente une hausse spectaculaire de 223% par rapport aux chiffres de fin 2010, et une progression de 8% par rapport à la moyenne sur cinq ans de 757.000 m². Parmi les transactions les plus importantes enregistrées cette année, il y a eu l’achat par Stanley Black & Decker d’un projet clé-sur-porte à Tessenderlo d’une superficie totale de près de 65.000 m², ainsi que l’achat par Colim de l’ancien site FM Logistics à Malines d’une superficie totale d’un peu moins de 50.000 m². Les deux transactions ont été conclues avec l’intervention de Jones Lang LaSalle.

Cette progression du volume des transactions est principalement le résultat de la centralisation des activités, de l’optimisation de l’infrastructure logistique et, dans une moindre mesure, d’une expansion des activités.

 Secteur semi-industriel

La tendance positive amorcée en 2010 s’est poursuivie en 2011, tandis qu’un nouveau ralentissement de la croissance a été enregistrée à l’approche de la fin de l’année. Le volume de transactions total pour 2011 s’élève à 885.000 m², ce qui représente une hausse de 30 % par rapport à 2010, et une progression de 46 % par rapport à la moyenne sur 5 ans de 603.000 m². Le triangle «Bruxelles – Anvers – Gand» demeure la région la plus attrayante, avec le nombre le plus élevé de transactions.

Le volume de transactions a été soutenu par un nombre proportionnellement élevé d’acquisitions pour usage propre effectués par des PME. Ces acquisitions ont représenté la moitié du volume total, soit 195 transactions sur un total de 525. L’évolution en 2012 dépendra en grande partie de la demande d’immeubles industriels à l’achat de la part des PME et de la persistance de la demande de nouveaux espaces à usage logistique.